1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Le Bon Coin, Vinted, eBay… Acheter d'occasion est-il vraiment écolo ?
2 min de lecture

Le Bon Coin, Vinted, eBay… Acheter d'occasion est-il vraiment écolo ?

PODCAST - La moitié des Français achètent d'occasion. Que ce soit dans la mode ou l'ameublement, c'est un marché en pleine expansion dont profitent de nombreuses plateformes en ligne. Moins dépenser en prenant soin de la planète, c'est l'argument phare de ces entreprises.

Ensuite
Ensuite
Crédit : RTL Originals
13. Le marché de la seconde main est-il vraiment écolo ?
16:23
Catherine Mangin
Chroniqueur

Chaque seconde, plus de deux articles sont vendus sur Vinted. L'application lituanienne du vêtement d'occasion est devenue une référence, surtout en France où elle compte 11 millions d'adeptes.

Grâce aux nombreux sites et applications de vente de vêtements d'occasion, il n'a jamais été aussi simple de revendre ses vêtements et d'éviter d'en acheter des neufs chez des enseignes de fast-fashion - la mode aussi vite conçue que jetée et très bon marché - comme Zara, H&M ou Primark. C'est ce que prône pléthore d'influenceuses sur les réseaux sociaux, comme Lou Deb, Rosa Bonheur ou Clara Victorya, sur le point d'ouvrir sa propre friperie à Paris.

Et revenir à l'achat "physique" est très important pour Majdouline Sbai, sociologue spécialisée dans l'environnement, car acheter sur Vinted est un premier pas vers l'éco-responsabilité mais est selon elle insuffisante, "il ne faut pas oublier que ça pollue". C'est également risqué : "Si demain tout se digitalise, on met en danger notre société. Il faut que les consommateurs comprennent qu'il y a plusieurs dimensions dans leur acte d'achat, y compris celui de soutenir des commerces de centre-ville et des travailleurs."

"Greenwashing" ou sincère conscience écolo ?

Sur internet ou en boutique, la seconde main risque en tout cas de dépasser le neuf. Une étude américaine estime en effet que d'ici dix ans, le marché du vêtement d'occasion pèsera deux fois plus que celui des géants de l'habillement. C'est pourquoi de nombreuses enseignes se mettent au recyclage : Cyrillus, Petit Bateau mais aussi Ikea, qui consomme pourtant 1% de la réserve mondiale de bois, propose désormais de reprendre vos meubles ou d'en acheter d'occasion.

À lire aussi

"Greenwashing" ou sincère conscience écolo ? C'est en tout cas un bon filon car cela permet de fidéliser sa clientèle. On le voit chez Vinted, où 70% de l'argent gagné par un particulier est réutilisé sur la même plateforme ou chez Ikea qui ne propose en échange d'un meuble qu'un bon d'achat.


Dans cet épisode d'Ensuite, Catherine Mangin, directrice adjointe de l’information de RTL, et Christelle Rebière, présentatrice de RTL Midi, décortiquent la tendance de la seconde-main et se demandent si celle-ci est vraiment écologique. Majdouline Sbai, sociologue en environnement et spécialiste de la mode éthique est leur invitée.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Ensuite, un podcast hebdomadaire présenté par Catherine Mangin et Christelle Rebière. En quelques secondes, un fait d’actualité bouleverse nos vies… Et ensuite, que se passe-t-il ? Chaque vendredi, Catherine Mangin, directrice adjointe de l’information de RTL, et Christelle Rebière, présentatrice de RTL Midi, reviennent sur un événement, un geste, une image ou encore une parole pour mieux comprendre ce que cela raconte de notre époque si singulière. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/