2 min de lecture Consommation

Le "billet souvenir" déferle sur les sites touristiques français

REPLAY - Sans valeur faciale, cette coupure est proposée aux visiteurs qui souhaitent garder un souvenir original et unique après leur passage dans les fleurons du tourisme.

>
Le "billet souvenir" déferle sur les sites touristiques français Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : Armelle Levy | Durée : | Date :
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Sur les lieux touristiques, vous avez sans doute déjà vu ces pièces de monnaie à l'effigie des plus grands monuments historiques. La nouveauté aujourd'hui, c'est le "billet souvenir". Ces coupures sont éditées dans la plus grande imprimerie fiduciaire française, qui est aussi l'une des plus importante au  monde. On dirait un billet de 10 euros, mais il porte la marque "0 euro souvenir".

Sur la première face, commune à tous les billets, il y a un patchwork, avec la tour Eiffel, Notre-Dame-de-Paris, le Mont-Saint-Michel et le viaduc de Millau. Sur l'autre face, vous voyez le site dans lequel il est vendu : l'Arc de Triomphe, l'Opéra Garnier, le Château d'Ambroise, le Musée du Débarquement, le Futuroscope de Poitiers, le Fort Boyard ou la Grotte de Lacave.

Depuis le 1er avril 2015,  il est mis en vente dans les 100 plus gros sites touristiques de France. Donc il y a 100 billets différents. Mais chaque billet a les caractéristiques techniques d'un vrai billet de banque : le filigrane, le fil de sécurité, les encres fiduciaires et même l'hologramme. Il est numéroté, ce qui fait que chaque billet est vraiment unique.

100 billets différents

Ce billet souvenir coûte 2 euros, comme les pièces de monnaie souvenir. Ces billets ont été créé par Richard Faille, un Auvergnat. C'est déjà lui qui avait inventé, en 1996, les pièces de monnaie souvenir, en partenariat avec la Monnaie de Paris. En dix-huit ans, il a créé 1.500 médailles différentes, qui se sont vendues à 60 millions d'exemplaires. À l'époque, elles valaient 10 francs ; aujourd'hui, c'est 2 euros.

À lire aussi
L'hôtel de ville d'Aurillac (illustration) consommation
Cantal : la ville d'Aurillac offre 30 euros à ses foyers pour aider les commerces

En France, que ce soit au distributeur ou au comptoir des monuments historiques, ces médailles sont les produits souvenirs les plus vendus, devant les cartes postales. Certaines médailles rares ont été rachetées 3.000 euros par des collectionneurs...
La France est le deuxième plus grands pays de collectionneurs au monde de pièces de monnaie, juste derrière les Allemands. Les collectionneurs de pièces de monnaie s'appellent les numismates. Savez-vous comment on appelle un collectionneur de billets ? Un billetophile.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants