1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. INFO RTL - Coronavirus : le travail temporaire a reculé de 23,6% en 2020
1 min de lecture

INFO RTL - Coronavirus : le travail temporaire a reculé de 23,6% en 2020

Info RTL Parmi les secteurs les plus touchés, on retrouve le BTP, l'hôtellerie-restauration, les loisirs ou encore l'industrie automobile et aéronautique.

Devant une agence d'intérim à Nantes, le 23 novembre 2018
Devant une agence d'intérim à Nantes, le 23 novembre 2018
Crédit : AFP / Archives, Loïc Venance
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio
Animateur

En raison de la baisse d'activité, liée à la crise sanitaire, les missions intérimaires ont très fortement chuté en 2020. D'après le baromètre Prism'emploi, qui sera publié en fin de matinée, RTL vous révèle que le travail temporaire a reculé de 23,6% en un an, par rapport à 2019. Un chiffre inquiétant car cela correspond à la perte de 185.000 emplois, en équivalent temps plein.

594.000 intérimaires ont ainsi été délégués par les agences d'emploi. Parmi les secteurs les plus touchés, on retrouve le bâtiment et les travaux publics avec -28,8% de recours à l'intérim en 2020 par rapport à 2019. C'est la baisse la plus importante, après un printemps catastrophique pour le secteur du BTP. Vient ensuite le secteur des services avec une baisse de 28,6% pour l'hôtellerie-restauration, la culture, les loisirs, tous ces secteurs qui sont à l'arrêt depuis plusieurs mois déjà. Enfin, le commerce a enregistré un recul de 19,5% en 2020 avec une baisse de 26,7% lors du reconfinement de novembre.

 
Dans ce panorama de l'emploi précaire, seul le secteur du transport et de la logistique aura résisté à l'année 2020 : -3,8%, porté par le commerce en ligne, les plateformes et les entrepôts de livraison.

Le baromètre Prism'emploi fait état d'une "relative homogénéité des tendances" au niveau des qualifications impactées avec -25,7% pour les ouvriers qualifiés, et -20,8% pour les employés. Toutefois, l'écart s'est amplifié au second trimestre entre les métiers à plus forte valeur ajoutée (cadres et professions intermédiaires d'un côté et ouvriers qualifiés de l'autre) et ceux de premiers niveaux, à savoir les ouvriers non qualifiés et les employés, qui ont été moins impactés. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/