1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Île-de-France : le prix du Passe Navigo pourrait augmenter d'ici l'été
2 min de lecture

Île-de-France : le prix du Passe Navigo pourrait augmenter d'ici l'été

Selon "Le Parisien", le tarif unique de la carte de transports Paris-Île-de-France est susceptible d'augmenter jusqu'à 3 euros dans les prochains mois.

Des bornes de tickets et de rechargement du Navigo, à Paris le 29 avril 2014
Des bornes de tickets et de rechargement du Navigo, à Paris le 29 avril 2014
Crédit : ROMUALD MEIGNEUX/SIPA
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Il est loin le temps où la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, affirmait que le passe Navigo n'augmenterait plus. Les usagers des transports de Paris et d'Île-de-France pourraient bien voir leur carte de transport, actuellement à 73 euros mensuels, augmenter jusqu'à 76 euros, selon les informations du ParisienCette hausse pourrait intervenir d'ici l'été.

Le Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif) organise le 7 mars une table ronde sur le financement des transports et la tarification. "On va faire le constat qu’au vu des projets en cours et à venir, nous avons besoin de nouvelles recettes", prévoit Jacques Baudrier, conseiller (Front de gauche) de Paris qui siège au conseil d’administration du Stif. "Sans aide du gouvernement, il y aura une nouvelle hausse de tarif", explique-t-il. En cause notamment, le Grand Paris Express, "qui coûtera 1 milliard d’euros au Stif à partir de 2023", selon l'entourage de Valérie Pécresse.

La qualité de service s'est dégradée

Selon Le Parisien, cette augmentation "ne fait guère de doute" et pourrait être décidée "dès le prochain conseil d’administration du Stif", qui se déroulera le 22 mars. Le prix du passe Navigo fait l'objet d'une augmentation régulière depuis 2015 et l'établissement d'un prix fixe sous la précédente majorité, qui lui avait valu une dernière baisse, très provisoire. Entre 2009 et 2014, le tarif du passe Navigo sur les zones 1-2 est passé de 56,60€ à 67,10€, pour ensuite augmenter de 3 € en 2016. Trois nouveaux euros mensuels pourraient être demandés aux usagers en 2017 pour palier le coût du Grand Paris Express.

Valérie Pécresse avait promis, lors de la campagne pour les élections régionales de 2015, qu'elle ne toucherait au tarifs qu’en cas d’"amélioration concrète en matière d’offre de transport et en terme de qualité de service". Mais "d’après le dernier bilan dressé par le Stif, portant sur le deuxième trimestre 2016, huit lignes de métro sur seize, quatre lignes Transilien sur huit et l’ensemble des lignes de RER sont moins ponctuelles qu’à la même période l’année précédente", rappelle Le Parisien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/