1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Hôpitaux : une baisse de 3 milliards d'euros sur les budgets
1 min de lecture

Hôpitaux : une baisse de 3 milliards d'euros sur les budgets

REPLAY - La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a prévu une baisse de 3 milliards d'euros sur les budgets des hôpitaux, pour les deux prochaines années. Seuls les départs à la retraite seront remplacés.

La ministre de la Santé Marisol Touraine à Paris le 9 mars 2015.
La ministre de la Santé Marisol Touraine à Paris le 9 mars 2015.
Crédit : AFP / ERIC FEFERBERG
Hôpitaux : une baisse de 3 milliards d'euros sur les budgets
00:01:23
Bénédicte Tassart & La rédaction numérique de RTL

C'est une perte de moyens conséquente. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a prévu une baisse de 3 milliards d'euros sur les budgets des hôpitaux, pour les deux prochaines années. Les 3.000 établissements français ne seront pas tous logés à la même enseigne. Les agences régionales de santé ont reçu le détail des économies à réaliser. Cinq régions vont devoir particulièrement se serrer la ceinture : l'Île-de-France, Poitou-Charentes, l'Auvergne, la Bourgogne et le Centre.

Afin de parvenir à ces 3 milliards d'euros d'économies, seuls les départs à la retraite seront remplacés. Si la masse salariale augmente, ce sera uniquement dû aux revalorisations salariales en fonction de l'âge ou à quelques mesures catégorielles par exemple pour les sages-femmes.

Réduction du nombre d'intérimaires

Donc où trouver de l'argent ? En renégociant les 35 heures. Elles sont déjà faites dans certains établissements de santé. La négociation est en cours pour Paris, en réduisant le nombre d'intérimaires, en accordant moins de promotions ou en réduisant le nombre de lits. Moins de malades, c'est moins d'aides-soignants ou d'internes à payer.

C'est pour ça qu'on favorise actuellement et de plus en plus la chirurgie ambulatoire, c'est-à-dire quitter l'hôpital le jour même de son opération, devient plus banal. Mais tous ces efforts touchent les régions de façon inégale : l'Île-de-France, le Nord-Pas-de-Calais, la région PACA, la région lyonnaise, la Lorraine, le Centre, le Poitou-Charentes vont devoir vraiment se serrer la ceinture.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/