1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Engie : Gérard Mestrallet renonce à sa rémunération de président du conseil d'administration
1 min de lecture

Engie : Gérard Mestrallet renonce à sa rémunération de président du conseil d'administration

REPLAY - L'ancien patron de GDF-Suez ne touchera pas les 350.000 euros prévus chaque année pour son poste.

Gérard Mestrallet, ancien patron de GDF Suez, en 2012
Gérard Mestrallet, ancien patron de GDF Suez, en 2012
Crédit : AFP
Engie : Gérard Mestrallet renonce à sa rémunération de président du conseil d'administration
00:59

Est-ce l'effet Carlos Ghosn et les plus de 7 millions de salaires du PDG de Renault ? En tout cas, Gérard Mestrallet a renoncé à la rémunération qu'il devait percevoir en tant que président du conseil d'administration d' ENGIE (ex GDF-Suez). Gérard Mestrallet a décroché de son poste de PDG mardi 3 mai, il est remplacé par Isabelle Kocher nommée directrice générale mais il reste effectivement président du conseil d’administration de l'entreprise et ce sera à titre bénévole. 

Le comité de rémunération d'ENGIE avait prévu de lui octroyer 350.000 euros d'indemnité par an. Cette somme n'ira pas dans sa poche c'est ce qu'il a annoncé, mais elle tombera dans les caisses de la fondation ENGIE. Une fondation qui œuvre pour l' enfance, la solidarité énergétique et l'environnement. L'année dernière, en tant que PDG, Gérard Mestrallet avait touché 1.635.687 euros très précisément.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/