1 min de lecture Énergie

Énergies : vers la fin du charbon thermique ?

BHP, plus grand groupe minier au monde, a décidé d'arrêter de produire du charbon thermique.

Micro générique Switch 245x300 A La Une des Echos La rédaction de RTL
>
A La Une des Echos du 19 août 2020 Crédit Image : William WEST / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par Maeliss Innocenti

La société anglo-australienne BHP a annoncé qu'elle allait tourner le dos au charbon thermique, celui qui sert à fabriquer l'électricité dans les centrales thermiques. C'est celui que l'on brûle aussi dans les chaudières.

Cette variété de charbon est la plus polluante. BHP en produit actuellement plus d'un million de tonnes chaque année. Le plus grand groupe minier au monde, veut vendre progressivement ses mines de charbon qui sont en Australie et en Colombie. Il conserverait en revanche ses mines de "coke", la variété de charbon qui sert à produire l'acier.

BHP a subi la pression des investisseurs. Les marchés sont de plus en plus enclins à sanctionner les entreprises qui sont les mauvais élèves du climat. Y compris dans le secteur minier. Les dirigeants doivent en tenir compte.

Il y a quelques mois, le fonds souverain norvégien, qui est l'un des plus grands fonds souverains au monde (1.000 milliards de dollars sous gestion), avait donné un avertissement à BHP, dont il est actionnaire. Il l'avait placé sous observation.

En concurrence avec les énergies renouvelables

À lire aussi
Il ne sera bientôt plus possible d'installer un chauffage au gaz lors de la construction de maisons individuelles transition énergétique
Énergie : le chauffage au gaz bientôt interdit dans les nouvelles constructions

Ce ne sont pas des menaces en l'air. Le fonds norvégien n'a pas hésité à exclure de son portefeuille d'autres producteurs de matières premières, comme Glencore, jugés trop polluants.

On peut aussi trouver des explications économiques. Le charbon thermique se valorise de moins en moins bien, notamment par rapport au charbon à coke qui sert pour l'acier. Les prix sont tombés à des niveaux inférieurs à ceux de 2015. En fait, les 2/3 des exportations de ce charbon dans le monde se font à perte. 

À terme, BHP estime que l'électricité produite à partir de charbon va perdre en compétitivité face aux énergies renouvelables dans les pays développés et en Chine. Finalement, il n'y a qu'en Inde, ou dans les pays à faibles revenus et densément peuplés, que ce charbon thermique a encore un avenir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Énergie Économie Centrale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants