1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. EDF et Areva planchent sur un EPR "low cost"
1 min de lecture

EDF et Areva planchent sur un EPR "low cost"

REPLAY - Après les déboires de l'EPR de Flamanville, dont la mise en service a encore été repoussée, les deux entreprises préparent un projet de réacteur plus petit et moins cher.

Bénédicte Tassart
Bénédicte Tassart
Crédit : Bénédicte Tassart
EDF et Areva planchent sur un EPR "low cost"
01:10
Bénédicte Tassart

Nouveau report pour l'EPR de Flamanville (Manche), qui ne verra pas le jour avant fin 2018. EDF a encore repoussé, ce jeudi, la mise en service du réacteur nucléaire, portant son coût à 10,5 milliards d'euros. En conséquence, le premier EPR mis en service ne sera pas celui de Flamanville, où la construction a débuté en 2007, ni celui d'Olkiluoto, en Finlande, démarré en 2005 et qui connaît aussi de nombreux déboires, mais l'un des deux érigés en Chine à Taishan.

Le projet phare français n'attire plus : trop gros, trop cher, l'EPR a aussi vu de nombreux projets abandonnés après la catastrophe de Fukushima. Désormais, EDF et Areva planchent sur une version "low cost", un EPR plus petit et moins cher, qui pourrait intéresser la Chine et l'Arabie Saoudite. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/