1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. Disparition des tickets de caisse papier : ce qui va changer à partir du 1er janvier 2023
2 min de lecture

Disparition des tickets de caisse papier : ce qui va changer à partir du 1er janvier 2023

À compter du 1er janvier 2023, les tickets de caisse ne seront plus imprimés systématiquement lors du passage en caisse. Quelles seront les conséquences de cette mesure pour le consommateur ?

Ticket de caisse de courses alimentaires (illustration).
Ticket de caisse de courses alimentaires (illustration).
Crédit : F. DESTOC/PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP
Joanna Wadel

À partir du 1er janvier 2023, pour des millions de Français, les passages en caisse ne seront plus les mêmes. Fini le temps d'attente entre le paiement et l'impression du ticket de caisse, que l'on s'empresse de ranger dans son portefeuille. Car désormais, l'émission du ticket sera facultative, du moins, sous sa forme papier. Une mesure qui intervient dans le cadre la loi anti-gaspillage, visant à réduire les 33 milliards de tickets édités en France chaque année

Mais concrètement, que va changer la mise en application de ce décret pour le consommateur ? Pas grand chose, si ce n'est quelques habitudes au moment de régler ses achats. Seule l'impression systématique du ticket de caisse, reçu de carte de bancaire, ou encore de bons d'achats, sera interdite pour les vendeurs. Par conséquent, si le client tient à repartir avec son petit papier, il lui faudra en faire la demande, que les commerçants ne pourront refuser

À l'avenir, des alternatives numériques sont envisagées. Le ticket envoyé par email, déjà proposé par de nombreuses enseignes, devrait ainsi se répandre. Cependant, cette solution s'avère désastreuse sur le plan écologique : "Le numérique a aussi ses impacts environnementaux", souligne dans 20 Minutes Frédéric Bordage, créateur de Green IT, collectif d’experts du numérique qui prônent une informatique durable. L'expert du numérique responsable ajoute que le ticket émis par email aurait même des "impacts [environnementaux] au moins équivalents" à ceux du ticket imprimé. 

Le QR Code : une solution plus viable que l'email

Un ticket par QR Code est également à l'étude. À l'instar des menus de restaurants et de bars, le ticket accessible par QR Code nécessitera de se munir d'un smartphone et de "flasher" le code fourni, afin d'accéder au contenu du ticket de caisse en ligne. Une option proposée par la start-up Noticia, qui semble avoir trouvé un moyen de contourner le problème des tickets téléchargeables par email. 

Contacté par 20 Minutes, Neil Azouz, président de l'entreprise, explique qu'aucun téléchargement, ni inscription ne seront nécessaires pour accéder au ticket flashé, qui "peut être retrouvé chaque fois qu’on se rend sur cette page". Reste le problème du stockage. Car, si le format JSON, privilégié par Noticia, est une bonne alternative au PDF - "Soixante-dix fois" plus légère que le fichier envoyé par email - il faudra veiller à supprimer la pièce de la mémoire des téléphones et ordinateurs. "S’il n’est pas mentionné comme important par le consommateur, le ticket de caisse disparaîtra automatiquement après un an", précise Neil Azouz. 

Les associations de consommateurs montent au créneau

Quid de l'accessibilité ? Des associations de consommateurs, relayées par l'UFC-Que Choisir, ont tiré la sonnette d'alarme quant aux problèmes que peut poser la fin du ticket de caisse imprimé. Car les consommateurs les plus précaires et les seniors ne disposent pas de matériel informatique leur permettant d'accéder aux tickets de caisse dématérialisés. De plus, le ticket papier reste utile pour demander un échange, prouver un achat et vérifier qu'une erreur de caisse ne s'est pas glissée entre les lignes. Il offre au consommateur "la possibilité de faire valoir ses droits", indique l'UFC, qui craint que la disparition du papier ne l'en prive. 

Les associations invitent donc le gouvernement à "revoir sa copie", indiquant que l'impression d'un ticket ne sera proposée que par voie d'affichage. Une précaution insuffisante, qui mérite, selon l'UFC, d'imposer que chaque caissier propose systématiquement au client d'imprimer un ticket. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire