1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Découvert bancaire : 1 Français sur 2 y est confronté au moins une fois par an
2 min de lecture

Découvert bancaire : 1 Français sur 2 y est confronté au moins une fois par an

Presque 1 français sur 2 est à découvert au moins une fois par an. Une situation quelque peu meilleure que l'année dernière.

Pièces et billets (illustration)
Pièces et billets (illustration)
Crédit : iSotck
Découvert bancaire : 1 Français sur 2 y est confronté au moins une fois par an
02:46
Découvert bancaire : 1 Français sur 2 y est confronté au moins une fois par an
02:46
Arnaud Tousch - édité par Charlotte Diry

C'est un chiffre qui est révélé ce mardi 19 octobre sur RTL. Presque 1 français sur 2 est à découvert au moins une fois par an. Une situation qui est quand même meilleure que l'année passée selon le site Panorabanques qui compare différents contrats bancaires. Toutefois, beaucoup de Français ont bien souvent dépassé leur découvert autorisé.  

C'est le cas d'Audrey, éducatrice de 40 ans. Cette mère de famille d'un enfant l'avoue, la situation est parfois compliquée : "Oui on est à découvert tous les mois." Et à chaque fois, c'est presque la même histoire. Cette femme a un découvert autorisé de 500 euros et en ce moment, elle nous confie ne pas être loin des 500 euros. 

Alors que nous sommes le 19 octobre, les fins de mois restent difficiles et engendrent des frais bancaires. "Ça veut dire qu'à chaque opération rejetée, de mémoire, c'est 10 euros de frais. Pour les rejets, je pense que je dois être à 40-50 euros par mois. Après tous les trimestres, s'ajoutent les agios, mais là par contre, je ne sais pas du tout. Plusieurs dizaines d'euros je pense", affirme Audrey. 

Des fins de mois dans le rouge

Audrey travaille, son mari également, mais depuis le début de l'année, leurs revenus ont baissé : "On a changé de travail et on a eu des frais, changement de voiture, frais d'essence,... Mon mari est en maladie, ce qui nous a fait perdre pas mal d'argent." explique cette mère de famille. Et il est donc désormais presque impossible de ne pas finir dans le rouge chaque mois.

À écouter aussi

Tous ces découverts ont donc de nombreuses conséquences au quotidien. Notamment sur les loisirs et les achats qui sont désormais très limités. "Déjà on sort beaucoup moins. Après il y a un sentiment de culpabilité en disant 'On aurait pas dû', en même temps on travaille et c'est pénible de ne pas pouvoir s'offrir ce qu'on veut." déclare cette éducatrice. 

Des frais qui s'accumulent

Les frais et les agios se sont donc accumulés depuis plusieurs mois. Audrey doit désormais  trouver des solutions pour les rembourser. "La seule solution qu'on ait trouvé, mais honnêtement, elle m'embête et j'essaie de trouver une autre solution. Ce serait vraiment d'emprunter un tout petit peu, comme 1.000 euros. De façon à couvrir le découvert. Payer tout ce qu'il y a, agios et compagnie et repartir à zéro", explique-t-elle. 

Un emprunt, avec un taux d'intérêt parfois élevé, dont elle aimerait se passer, pour éviter d'entrer dans ce qu'elle appelle la spirale infernale. 

19% des Français à découvert tous les mois

Mais comme Audrey, beaucoup de Français sont face à la même situation. C'est ce qu'explique Laure Prenat, directrice de Panorabanques : "On a presque la moitié des Français qui sont à découvert tous les ans. Il y en a 19% qui sont à découvert tous les mois, 13% tous les trimestres et 15% une fois dans l'année. Donc ça fait 46% en tout qui sont à découvert."

Les Français dépassent leur découvert autorisé pour 2 raisons principalement. "On a 36% des Français à découvert qui déclarent être dans une situation financière difficile. Ce critère là est directement lié, selon moi, à la crise que nous vivons. Le deuxième motif cité par les Français, c'est le fait d'avoir dû faire face à une dépense non prévue." confie Laure Prenat. La dernière raison est une mauvaise gestion de son compte bancaire. Au global le découvert moyen d'un Français s'élève à 232 euros.

La rédaction vous recommande

 

À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/