1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. DÉBAT - Les salaires sont-ils trop bas en France ?
2 min de lecture

DÉBAT - Les salaires sont-ils trop bas en France ?

Des manifestations sont prévues partout en France ce jeudi 29 septembre pour réclamer des hausses de salaires.

Photo d'une fiche de paie prise en 2006
Photo d'une fiche de paie prise en 2006
Crédit : AFP PHOTO MYCHELE DANIAU MYCHELE DANIAU / AFP
Les salaires sont-ils trop bas en France ? Olivier Babeau et Mathieu Plane sont les invités d'Yves Calvi
00:07:42
DÉBAT - Les salaires sont-ils trop bas en France ?
00:07:42
Yves Calvi & Marie-Pierre Haddad

Journée de grève et de manifestations en France, ce jeudi 29 septembre. Les salaires sont-ils vraiment trop bas dans notre pays ? Les syndicats ont-ils raison de descendre dans la rue ? 200 manifestations sont prévues dans l'hexagone. 

Invité de RTL ce jeudi 29 septembre, Olivier Babeau, président de l’institut Sapiens, a indiqué : "C'est normal qu'il y ait en permanence des négociations autour du niveau des salaires, en particulier quand il y a de l'inflation, puisqu'en termes réels, si vos salaires n'augmentent pas, ça veut dire qu'ils baissent de l'équivalent de l'inflation". 

"Si on regarde depuis 1949, le fameux partage de la valeur ajoutée, c'est-à-dire qui va être pris par les employés, par l'entreprise et par l'Etat, ce partage n'a quasiment pas bougé. Il a même augmenté pour les salariés. Donc l'idée qu'il y aurait de plus en plus pour le capital contre le travail n'est pas exact", a-t-il ajouté. 

"La situation est compliquée", selon Mathieu Plane, économiste à l’OFCE. "Il faut regarder le PIB, la richesse créée par habitant. Quand on compare au Luxembourg ou des pays scandinaves, le PIB par habitant y est plus élevé. La question, c'est est-ce qu'il y a partage de la valeur ajoutée ? Effectivement, il n'y a pas une forte déformation en France en faveur du capital", a-t-il expliqué. 

Les salaires ne suivent pas l'inflation

Mathieu Plane, économiste à l’OFCE

En revanche, "on a un élément nouveau qui est la fameuse inflation. Les salaires ne suivent pas. Il y a une augmentation des salaires, mais l'inflation a triplé (...) Est-ce que les entreprises ont les moyens de donner un coup de pouce, avec toujours le risque qui est effectivement la fameuse spirale inflationniste ? Si les salaires augmentent, les prix augmentent. Ont-elles des marges de manœuvre ?", s'interroge-t-il.

Olivier Babeau, président de l’institut Sapiens, estime que "la pression à l'augmentation est très forte chez les jeunes diplômés. Quand vous êtes un jeune diplômé, vous êtes en position de force". En plus d'un salaire élevé, ils peuvent demander des garanties sur les conditions de travail, avec le "télétravail". "Le rapport de force entre salariés et employeurs s'est retourné en faveur, dans certains secteurs, de l'employé", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire