1 min de lecture Alimentation

Dates limites des aliments : comment s'y retrouver pour ne pas gaspiller ?

ÉCLAIRAGE - "À consommer jusqu'au...", "À consommer de préférence avant...", "DLC", "DDM", etc. : il est difficile de s'y retrouver parmi les différents sigles, poussant parfois au gaspillage alimentaire.

Le rayon fromagerie d'un supermarché (illustration)
Le rayon fromagerie d'un supermarché (illustration) Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Les supermarchés multiplient les rayons "dates courtes", avec des promotions souvent alléchantes. Ces rayons sont beaucoup visités par certains, à tel point que les invendus diminuent dans les magasins. L'an dernier, les dons alimentaires aux associations ont baissé de 5 %. D'autres consommateurs sont plus frileux, craignant de tomber malades

Il existe deux systèmes d'information différents sur les dates de consommation. L'une est purement informative : il s'agit de la date limite de durabilité minimale (DDM). Elle est souvent indiquée sur la forme : "À consommer de préférence avant..." 

Il s'agit bien d'une préférence : la DDC indique seulement une date limite peuvent perdre un peu en arôme ou en qualités gustatives. Le produit peut donc être consommé après la date indiquée, tant que l'emballage n'est pas altéré. 

La date limite de consommation en débat

Pour les produits plus périssables, les entreprises doivent indiquer une date limite de consommation (DLC). Elle est souvent présentée sous la forme : "À consommer avant le..." Dans ce cas, il s'agit de produits très périssables. 

À lire aussi
Des enfants mangent dans une cantine scolaire (illustration) éducation nationale
Le gouvernement veut étendre les petits-déjeuners gratuits et la cantine à 1 euro

La recommandation officielle indique de ne pas consommer ces aliments. Pourtant, certains remettent en cause cette règle. Par exemple, l'association 60 Millions de consommateurs invite à une grande prudence sur les produits de la mer et la viande. 

En revanche, cette même association est plus réservée sur la pertinence de la DLC pour les produits laitiers. Si elle appelle à la prudence avec le crème, elle explique en revanche que le yaourt "peut être consommé sans risque d’intoxication ou d’infection assez longtemps après la date limite de consommation, dès lors qu’il a été conservé à la bonne température (entre 0 et + 6 °C)", tout comme le fromage. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Conso pratique Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants