1 min de lecture Députés socialistes

Couacs fiscaux du gouvernement : "On a fait une fiscalité tellement intelligente qu'elle est incompréhensible", déplore un député PS

REPLAY / RÉACTION - Après le recul de l'État sur deux nouvelles réformes fiscales qui suscitaient la polémique, certains élus socialistes craignent une défiance de la part des Français avant les élections régionales.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Les députés socialistes craignent la défiance des électeurs après les couacs fiscaux du gouvernement Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Vincent Derosier | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier et Julien Quelen

Quelques heures après la polémique sur l'exonération des retraités modestes pour les impôts locaux, le gouvernement a fait marche arrière sur son nouveau mode de calcul de l'allocation adultes handicapés, qui prévoyait une diminution de l'allocation si le bénéficiaire disposait d'un livret A.

En raison de ces deux couacs fiscaux cumulés en deux jours, les députés socialistes à l'image de Philippe Doucet et Alexis Bachelay qui ne savent plus quoi dire à leurs électeurs. "On a fini par faire une fiscalité tellement intelligente qu'elle est devenue incompréhensible pour le commun des mortels. Nos amis de Bercy sont beaucoup trop arc-boutés. On fini par se tirer tous seuls une balle dans le pied", déclare ainsi le premier au micro de RTL, soutenu par le second : "On aimerait bien comprendre pourquoi on n'est pas capables d'anticiper un certain nombre de conséquences fiscales. On arrive à des couacs qu'on aurait pu éviter". 

Bruno Le Roux garde le cap

En bon patron des députés PS, Bruno Le Roux fait de son côté tout ce qu'il peut pour positiver et faire comprendre que le gouvernement a rectifié le tir. "La recherche d'économies du gouvernement dans les dépenses publiques, elle peut connaitre quelque fois des situations qui génèrent des injustices. Notre travail c'est de rectifier les injustices".

"Le procès en amateurisme de la droite n'a jamais été aussi vrai", déplore également un parlementaire PS qui craint que cette séquence ne pousse les abstentionnistes de gauche à rester chez eux au moment des élections régionales. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Députés socialistes Économie française Réformes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants