1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : "Les Français grignotent plus en période de confinement", dit Pascale Hebel
1 min de lecture

Coronavirus : "Les Français grignotent plus en période de confinement", dit Pascale Hebel

INVITÉE RTL - Pascale Hebel, directrice du pôle comportement des consommateurs du CRÉDOC, explique que les Français consomment davantage des produits qui se stockent.

Des pâtes dans un rayon de supermarché en France (illustration)
Des pâtes dans un rayon de supermarché en France (illustration)
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Coronavirus : "Les Français grignotent plus en période de confinement", dit Pascale Hebel
07:42
Coronavirus : "Les Français grignotent plus en période de confinement", dit Pascale Hebel
07:42
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Esther Serrajordia

Plus de trois semaines avant le début du confinement, où en est la consommation des Français ? Invitée sur RTL, Pascale Hebel, directrice du pôle comportement des consommateurs du CRÉDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), constate que les Français consomment davantage des produits qui se stockent, mais cuisinent moins qu'il y a vingt ans. 

"Il y a une hausse de consommation sur les produits qui se stockent à cause de la peur de la pénurie. On va stocker des produits, aujourd'hui c'est la farine, qui peuvent être utilisés longtemps. On revit les grandes angoisses des guerres. On stocke du lait, de la volaille, des produits vaisselles...", explique Pascale Hebel, ajoutant qu'elle n'a pas observé de hausse de prix sur ces denrées. 

Autre constat : les Français grignotent plus en période de confinement, il y a donc une hausse forte surtout sur les biscuits. "41% disent qu'ils le font plus, 45% disent qu'ils le faisaient déjà et qu'ils continuent, il y a une hausse de la consommation entre les repas", dit-elle. En revanche, les Français boivent moins : "Les chiffres montrent qu'il y a une baisse de 10% au global sur les trois semaines de confinement". 

Les Français cuisinent moins

Enfin, ce qui a le plus étonné la directrice du pôle comportement des consommateurs, c'est cette "façon de stocker". "Cette fois-ci, contrairement aux crises précédentes, on voit qu'on s'est moins précipité sur le sucre, l'huile, ce qui montre qu'en vingt ans, on fait moins la cuisine", dit-elle.

À lire aussi

Pascale Hebel a ajouté qu'il y a eu un "basculement durant la troisième semaine de confinement". "Les Français achètent des plat tout prêts, des conserves, des plat cuisinés. Cela montre qu'ils ne font pas tout eux même !", a-t-elle affirmé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/