1 min de lecture Immobilier

Coronavirus : l'immobilier, l'un des rares secteurs qui résistent à la crise

Les prix de l'immobilier n'ont pas baissé malgré la crise de la Covid-19. Dans certaines villes de France, ils ont même légèrement augmenté.

Micro générique Switch 245x300 A La Une des Echos La rédaction de RTL
>
Coronavirus : l'immobilier, l'un des rares secteurs qui résistent à la crise Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par William Vuillez

Ils sont bien les seuls à résister à la crise : les prix de l'immobilier. Ils résistent même très bien. On pensait que la crise sanitaire du coronavirus allait entraîner une dégringolade des prix et bien c'est l'inverse, ils montent même légèrement. Bien sûr, la situation n'est pas la même partout, ni pour tous les biens. À Paris, Lyon ou Nantes, le m2 grimpe tandis qu'à Lille, la tendance est un peu moins bonne.

De la même façon, aujourd'hui les petites surfaces se vendent mieux que les grandes superficies, cela se comprend, les familles ont envie de souffler un peu après la période très spéciale qu'elles ont traversée et elles reportent à l'an prochain leur déménagement. C'est encore trop tôt pour dire si le coronavirus a eu un effet sur le marché de l'immobilier. Pour l'instant, il y a encore de la demande, un peu liée à l'effet rattrapage après le confinement.

Le trou d'air du confinement est intervenu au pire moment. Le printemps est la période la plus active pour les achats de maisons ou d'appartements et la ruée annoncée des citadins vers la banlieue ou la province n'a pas encore eu lieu. La fédération nationale de l'immobilier anticipe une baisse de 25% des transactions en 2020.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immobilier Coronavirus Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants