2 min de lecture Artisanat

Charente : nouvelle ère pour la charentaise avec l'ouverture d'un atelier de production

REPORTAGE - Une nouvelle marque de charentaise va naître en Charente à La Rochefoucauld. Après la liquidation judiciaire de la Manufacture Charentaise, deux anciens cadres, dont le petit-fils du fondateur, Olivier Rondinaud ont décidé de perpétrer le savoir-faire traditionnel du "cousu-retourné".

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Charente : nouvelle ère pour la charentaise avec l'ouverture d'un atelier de production Crédit Image : GEORGES GOBET / AFP | Crédit Média : Valentin Boissais / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Valentin Boissais
Valentin Boissais édité par Emmanuelle Brisson

De belles histoires comme tous les jours, une histoire de chaussons lundi 1er février, puisqu’en 2019, LMC La Manufacture Charentaise fermait ses portes, c'était l'héritière de l'entreprise Rondinaud, le créateur de la charentaise.

La société était liquidée parce qu'il n'y avait plus de commandes tout simplement. Plus de 100 salariés se retrouvaient au chômage et mise en péril par ailleurs d'un savoir-faire français, vieux de plus d’un siècle. Mais un homme avait du mal à se résoudre à cette fin, c’est l’arrière-petit-fils du créateur du chausson. Il s’est décidé avec un associé à racheter les machines de La Rochefoucauld, la ville d’origine de la charentaise et il a relancé la fabrication. C’est chose faite depuis décembre dernier, malgré la pandémie.
      
Olivier Rondinaud, dans sa nouvelle usine en Charente où il faut bien l’avouer tout le monde est débordé, est un patron qui n’a même pas de bureau, pas la place et pas le temps de s’y poser. Dans le petit entrepôt qu’Olivier Rondinaud a racheté en 2020, il faut trier sur les étagères les petites boites noires remplies de charentaises qui sortent de la nouvelle production. Cet entrepôt est un ancien garage automobile, réhabilité. Des salariés s’activent. Première étape, découper des bandes de feutres qui iront au-dessus du chausson. 

Une renaissance qui reste loin des ventes réalisées auparavant

Le chausson est ensuite assemblé à l’envers, pour éviter l’usage de colle c’est le cousu retourné, 15 salariés travaillent ici. Tous avaient été licenciés avec une centaine d’autres en 2019. Christian, lui, à 56 ans, n’avait qu’une condition ultime pour revenir : porter des charentaises en travaillant. Cela fait 33 ans qu’il travaille ici, il est chargé de l’étape ultime : remettre les chaussons à l’endroit une fois terminé. Les heures supplémentaires se sont accumulées les dernières semaines, car dans le bureau d’à côté les commandes s’enchainent, le télétravail aurait boosté les ventes de chaussons, selon Olivier Rondinaud : "On a eu 37 commandes ce matin." 

Une renaissance qui reste loin des ventes réalisées par ses grands-parents. Ils possédaient 10 usines autour de La Rochefoucauld, d’où sortait 40.000 chaussons par jour. Mais l’entrepreneur garde son optimisme. "Le mot d’ordre c’est prendre du plaisir dans le métier." Prochain objectif : agrandir l’usine, des bâtiments sont déjà en travaux, aux abords du petit atelier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisanat Charente Chaussures
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants