1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Alstom : Mitsubishi dit toujours "étudier diverses possibilités"
1 min de lecture

Alstom : Mitsubishi dit toujours "étudier diverses possibilités"

Le japonais Mitsubishi a démenti avoir pris une décision concernant Alstom, assurant qu'il étudiait "diverses possibilités".

Le siège du groupe Alstom à Levallois-Perret, le 27 avril 2014 (photo d'illustration).
Le siège du groupe Alstom à Levallois-Perret, le 27 avril 2014 (photo d'illustration).
Crédit : AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le conglomérat industriel japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), censé faire ce lundi une offre de rachat partiel au groupe français Alstom, a indiqué en début de journée toujours "étudier diverses possibilités" et n'avoir encore rien décidé.

"Les informations parues dans la presse au sujet de l'entrée de MHI au capital d'Alstom ne proviennent pas de nous", a d'emblée indiqué le groupe que les journaux disent intéressé par 10% du groupe français.

Pas encore de décision

Et d'ajouter : "quant à une proposition concernant une partie des activités d'Alstom, il est exact que nous étudions diverses possibilités, mais à l'heure actuelle, il n'est pas vrai que nous avons décidé", a expliqué le groupe dans un bref communiqué.

Selon la presse, MHI serait prêt non seulement à racheter 10% d'Alstom à Bouygues (qui en détient 29%), mais aussi à être le principal acteur d'une offre conjointe avec l'allemand Siemens sur la branche énergie du groupe français.

Création d'une coentreprise ?

À lire aussi

D'après divers médias, dont le quotidien allemand des affaires Handelsblatt, l'offre en numéraire globale de Siemens/MHI serait de l'ordre de 9 milliards d'euros, dont la majeure partie viendrait de MHI. En comparaison, le rival américain General Electric (GE) propose 12,35 milliards d'euros pour l'ensemble des activités énergie d'Alstom.

D'après le journal japonais Nikkei, MHI, qui serait particulièrement intéressé par les turbines à vapeur d'Alstom, doit annoncer dès lundi son offre, simultanément à Siemens. Toutefois, plutôt qu'un rachat pur et simple, MHI serait davantage enclin à créer une coentreprise avec Alstom pour les turbines à vapeur, une façon selon le Nikkei de séduire le gouvernement français qui s'est doté d'un droit de veto dans ce dossier jugé stratégique.

MHI, qui est partenaire au Japon de son compatriote Hitachi pour les équipements de centrales thermiques, s'associerait aussi à Alstom dans d'autres pans d'activités concernant l'énergie afin de bénéficier d'une extension internationale de ses affaires grâce au bon positionnement d'Alstom.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.