1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Alcatel : les primes de Michel Combes sont-elles choquantes ?
1 min de lecture

Alcatel : les primes de Michel Combes sont-elles choquantes ?

REPLAY - Après deux années à la tête de l'entreprise, le patron d'Alcatel-Lucent va quitter son poste avec des rémunérations avoisinant les 14 millions d'euros.

Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Crédit : Elodie Grégoire
"On refait le monde" du lundi 31 août - l'intégralité
36:03
Alcatel : les primes de Michel Combes sont-elles choquantes ?
11:42
Manuel Valls cherche-t-il à se gauchiser ?
07:12
A1 bloquée par des gens du voyage : une polémique justifiée ?
07:15
Le projet de camp à Calais est-il un nouveau Sangatte ?
09:47
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

On refait le monde avec :
-Hélène Pilichowski, journaliste
-Nicolas Domenach, chroniqueur sur RTL
-Jean-Christophe Buisson, directeur adjoint de la rédaction du Figaro Magazine
-Alain Duhamel, éditorialiste sur RTL

Le départ de Michel Combes fait grincer des dents tous bords confondus, même au MEDEF. La nouvelle "insurge" Nicolas Domenach. "Je trouve ça honteux" déclare t-il, dénonçant "l'obscénité" que l'ancien patron d'Alcatel-Lucent aurait selon lui montré en justifiant sa rémunération. "Comment ne pas penser aux 10000 personnes qu'il a renvoyées" s'indigne le chroniqueur qui constate que politiquement, ce genre d'affaires est désastreuse, et n'épargne pas la gauche, en la personne de Pierre Moscovici qui avait en son temps espéré que les patrons "s'autorégulent".

Si ça vous choque, changez la loi !

Jean-Christophe Buisson

"La somme est choquante mais la loi est respectée" rappelle de son côté Jean-Christophe Buisson, précisant que l'argumentaire de Michel Combes est "légal". "Si ça vous choque, changez la loi" lance le directeur-adjoint de la rédaction du Figaro Magazine. Nicolas Domenach ajoute par ailleurs que l'ex-patron va toucher 50000 euros par an de retraite-chapeau.

Hélène Pilichowski rappelle que Combes est venu pour une "mission" de deux ans, qui visait à redresser l'entreprise et effectuer un travail de "nettoyeur". Pour elle, les chefs d'entreprise performants doivent être récompensés, mais cette situation "n'est pas exactement le cas". Alain Duhamel trouve quant à lui que ce dont bénéficie Michel Combes est "stupide" politiquement, à droite comme à gauche. Pour l'éditorialiste, cette affaire donne une "idée caricaturale de tout le monde".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/