1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Alain Duhamel : "L'affaire Volkswagen va avoir de lourdes conséquences"
2 min de lecture

Alain Duhamel : "L'affaire Volkswagen va avoir de lourdes conséquences"

REPLAY - ÉDITO - L'éditorialiste Alain Duhamel liste les répercussions du Volkswagate, qui ne toucheront pas uniquement l'Allemagne.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
Alain Duhamel : "L'affaire Volkswagen va avoir de lourdes conséquences"
03:13
Alain Duhamel : "L'affaire Volkswagen va avoir de lourdes conséquences"
03:14
Alain Duhamel

Le patron de Volkswagen vient de démissionner jusqu'où peuvent aller les conséquences pour le constructeur automobile allemand ?

Elles peuvent aller très loin car la démission de Martin Winterkorn n'est que le symbole de la tornade qui va s'abattre sur le premier groupe automobile allemand, européen et même du monde depuis le premier semestre. Les calamités vont se multiplier. En bourse c'est un effondrement. Le gouvernement américain exige des pénalités financières gigantesques. Il va y avoir des actions de groupe notamment de ceux qui ont acheté des Volkswagen. Les écologistes ne vont pas les lâcher, il y aura des procédures judiciaires. Et évidemment ça va se répercuter sur les ventes commerciales des autres constructeurs qui vont devoir prouver leur bonne foi.

Quand Volkswagen attrape une pneumonie, c'est toute l'Allemagne qui attrape une forte fièvre.

Alain Duhamel

Jusqu'à la semaine dernière, Volkswagen avait un avenir radieux et aujourd'hui, son avenir est incertain. Pour l'Allemagne, première puissance économique européenne, c'est une catastrophe. Depuis la guerre, l'Allemagne a reconstruit son image autour de la qualité, de la fiabilité, du professionnalisme, de la technologie. Cette fierté vient de se flétrir. Pour la culture politique allemande, le respect de la loi, des normes, de l'environnement, tout ça est directement remis en cause. Volkswagen était le totem de la fameuse cogestion à l'allemande entre les syndicats et le patronat et entre le patronat et les puissances politiques (20% de Volkswagen appartient au Land de Basse-Saxe). Tout cela vacille. Quand Volkswagen attrape une pneumonie, c'est toute l'Allemagne qui attrape une forte fièvre.

Une aubaine pour les écologistes

Les écologistes ne pouvaient pas rêver mieux. Pour eux le secteur automobile c'est l'ennemi juré. Ce qui est en cause c'est tout de même le symbole du secteur automobile. Le sujet sur lequel portent toutes attaques c'est le non-respect des normes pour l'environnement concernant le réchauffement climatique et les problèmes de santé. Le diesel est le mal absolu pour les écologistes. Ils ne cessent de le combattre et le diesel dans cette affaire va encaisser un très sale coup. Ce ne sont pas les gouvernements qui défendront les constructeurs automobiles qui sont en train d'essayer de démontrer leur vertu. Les dirigeants ne pourront pas être complaisants.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/