1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Acheter sa voiture à l'étranger
4 min de lecture

Acheter sa voiture à l'étranger

FICHE PRATIQUE - Voici deux manières de réaliser des économies hors de nos frontières. Les écarts de prix sur les véhicules neufs peuvent aller jusqu'à 20%. Mais il est important de comprendre les méthodes de vente.

Les ventes de voitures neuves ont baissé en août.
Les ventes de voitures neuves ont baissé en août.
L'équipe RTL Conso

La procédure pour acheter le véhicule neuf de vos rêves

1 - Vérifiez via le site internet du constructeur ou du concessionnaire le coût de l'automobile en France. N'hésitez pas à faire jouer la concurrence. Privilégiez également les communes à proximité des frontières françaises. Cela vous évitera de parcourir plusieurs kilomètres même si les tarifs dans ces zones sont plus élevés qu'ailleurs.

2 - Une fois votre voiture sélectionnée, demandez par courrier au concessionnaire un devis précis et gratuit hors taxe sur la valeur ajoutée. Attention ! Les options ne sont pas obligatoirement identiques d'un pays à l'autre. Méfiez-vous donc des séries spéciales.

3 - La T.V.A. est à rajouter sur votre facture. En effet, c'est la T.V.A. française (20%) et non celle du pays d'achat qui s'applique sur l'achat des voitures à l'étranger. Cette T.V.A. est à payer à la recette des impôts du département d'immatriculation dans un délai de 15 jours. Calculez donc le véritable prix en ajoutant cette taxe.

4 - Avant de partir sur place, prenez contact avec le vendeur afin de vous mettre d'accord sur le mode de paiement.

À écouter aussi

5 - Une fois sur place, le concessionnaire doit vous remettre un certain nombre de documents

•    Lors de l'achat, il vous sera remis un certificat de conformité communautaire. Ce document est obligatoire pour immatriculer votre véhicule une fois en France
•    Autre certificat : celui de l'immatriculation du véhicule en plaques étrangères
•    Une notice descriptive du véhicule
•    Un carnet de garantie signé par le concessionnaire (cette pièce est nécessaire pour bénéficier de la garantie en France)
•    Une facture émanant d'un concessionnaire si le véhicule est en plaque provisoire ou un certificat de vente s'il a été immatriculé de manière définitive à l'étranger
            
6 - N'oubliez pas de vous renseigner auprès de votre assurance. Il faut que le trajet du retour soit couvert par ses services. Vous devez être assuré en France, dans le pays d'achat du véhicule et les pays traversés. Attention : certains pays comme l'Allemagne ou la Belgique exigent une assurance locale.

7 - Dernière opération : faire immatriculer votre véhicule dans l'Hexagone. Munissez-vous de votre facture, de l'attestation d'acquittement de la TVA, d'une pièce d'identité, d'un justificatif de domicile et du certificat de conformité communautaire. L'opération s'effectue à la préfecture de votre département.

La barrière de la langue

Pour acheter une voiture à un concessionnaire ou un particulier étranger sans intermédiaire, songez à vous munir d'un bon dictionnaire. Le mieux étant de se faire assister d'un ami parlant la langue du vendeur. Cela vous évitera de vous faire avoir sur les détails de vente.

Faire appel à un mandataire

Le mandataire n'est pas un vendeur, ni même un concessionnaire. C'est un prestataire de services, pratique mais coûteux. Vous lui confiez le travail de prospection et de réception. Il fera l'acquisition du véhicule en votre nom.


Préférez prendre un mandataire basé en France, et délimitez précisément votre demande afin d'éviter toute déconvenue

Vérifiez sur le contrat le montant de sa rémunération, liste des frais annexes, les conditions de paiement, la nature des garanties financières

Faites préciser le prix du véhicule sur la facture. Le mandataire vérifiera que le véhicule livré est bien conforme à votre demande. En cas de retard, il sera votre intermédiaire auprès du vendeur. Un bon mandataire fera vite avancer l'affaire. De même qu'il saura vous assister en cas de difficulté pour vous procurer une carte grise.

Passage aux Mines ?

Il n'y a plus de passage aux Mines pour les véhicules importés. Depuis le 1er octobre 2002, les véhicules importés de l'étranger peuvent être directement immatriculés par les préfectures ou sous-préfectures, comme des véhicules disposant d'un certificat d'immatriculation français.

Bon à savoir

Pensez aux ventes aux enchères. Ce principe permet de faire d'excellentes affaires. Il s'agit de voitures en bon état pour un coût souvent dérisoire. Cependant, il est impossible d'essayer les voitures exposées et de déceler les vices. Seuls les spécialistes peuvent donc s'essayer aux enchères sans risque.

L'occasion à l'étranger : tout vérifier !

Plus de 45% des échanges de voitures d'occasion se font entre particuliers. Soyez très vigilant. Entre particuliers, le véhicule vendu n'est couvert par aucune garantie contractuelle.
 
À l'intérieur
Passez l'intérieur au crible : état des sièges, des tapis, du plafond. N'hésitez pas à vous installer au volant et à rouler quelques kilomètres. Cela permettra de tester les équipements (le moteur, la boîte de vitesses, les freins, la climatisation...) et le comportement du véhicule sur la route. Pensez à réclamer toutes les factures (entretien, réparations...). Ces éléments permettent de connaître l'historique et l'entretien de la voiture.
 
Sous le capot
Soyez attentif à l'ouverture du capot. Notez le numéro de châssis, sur le pare brise, sous les essuie-glaces. Attention ! Un moteur trop propre peut dissimuler des fuites. Vérifiez également l'état des pneus. Si vous achetez une voiture d'occasion, les trois pédales (frein, embrayage et accélérateur) peuvent déterminer l'âge du véhicule. L'usure du caoutchouc ne peut pas vous tromper.
 
Le bon carburant
Le surcoût de l'achat d'un véhicule diesel par rapport à un véhicule essence est compensé sur la durée par le prix plus faible du litre du gazole. C'est pratique si vous roulez beaucoup.



Les véhicules d'occasion sont ceux de plus de six mois ou de moins de 6.000 km. La TVA des véhicules d'occasion est acquittée dans le pays d'achat.


L'écotaxe, en France, est comprise entre 100 et 300 euros de malus en fonction de la consommation du véhicule.

Bon à savoir

Attention aux véhicules roulant au G.P.L. La législation française est particulièrement stricte sur ce type d'installation. Le véhicule doit répondre à une certaine réglementation. Vous risquez d'être confronté à des difficultés importantes pour faire immatriculer votre véhicule s'il ne répond pas aux normes demandées.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/