1 min de lecture Environnement

14 avril 2035 : les jardins potagers poussent aux quatre coins de Paris

REPLAY - Ces espaces visent à manger des produits sains mais aussi à recréer une vie de quartier, loin des cités-dortoirs où les gens ne venaient là que pour dormir.

micro generique Le Journal du Futur Martial You
>
14 avril 2035 : les jardins potagers poussent aux quatre coins de Paris Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Martial You | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You et Loïc Farge

Non, ce n'est pas le règne des villes de grandes solitudes ! Dans les mégapoles qui comptent plusieurs millions d'habitants (sept humains sur dix vivent en milieu urbain en 2050), on a réorganisé des petites vies de quartiers. Les activités sont souvent animées par les retraités qui restent en pleine forme de plus en plus longtemps. On recherche, à l'ère du tout numérique, les contacts humains. On en a terriblement besoin.

Parmi les initiatives qui apportent de la convivialité et qui décorent nos cités, il y a la possibilité de cultiver son potager comme aurait pu le souhaiter Candide en son temps chez Voltaire. On trouve donc dans les rues de Paris des petits carrés de jardins avec des fruits et des légumes. Ils sont en libre-service à condition de poursuivre la chaîne si on se sert. Quand on prend un pied de salade, on replante des radis un peu plus loin. C'est un moyen formidable de renforcer le lien social.
Cela existe déjà. Cette initiative s'appelle "Incroyables Comestibles". Elle est née en Angleterre, mais se développe en France depuis quelques années. On constate une baisse des incivilités dans les quartiers où l'on jardine. A méditer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement France Paris
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants