1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "We Love Green" : comment le festival arrive-t-il à respecter l'environnement ?
2 min de lecture

"We Love Green" : comment le festival arrive-t-il à respecter l'environnement ?

Le festival "We Love Green" dans le bois de Vincennes, est un festival qui se veut le plus possible respectueux de l'environnement.

Le festival We Love Green au bois de Vincennes
Le festival We Love Green au bois de Vincennes
Crédit : Cécile de Sèze / RTL.fr
"We Love Green" : comment le festival arrive-t-il à respecter l'environnement ?
00:03:15
"We Love Green" : comment le festival arrive-t-il à respecter l'environnement ?
00:03:15
Virginie Garin - édité par William Vuillez

Après deux ans de silence à cause de la Covid-19, les festivals vont à nouveau avoir lieu cet été. L'un des tous premiers sera le week-end prochain : "We Love Green" dans le bois de Vincennes à coté de Paris. Un festival qui se veut le plus possible respectueux de l'environnement. Ce n'est pas simple quand on fait venir des dizaines de milliers de personnes au même endroit. Alors, comment faire pour polluer le moins possible ?  

Ce festival, "We Love Green", c'est un laboratoire qui teste tout ce qui, à l'avenir, permettra d'organiser des grands rassemblements avec le moins d'impact possible sur la nature. Parmi les postes qui polluent le plus, il y a l'énergie pour sonoriser et éclairer les scènes : il y en a 4 immenses, il faut de la puissance et donc beaucoup d'énergie. Toute cette énergie sera verte, c'est la promesse des organisateurs, elle va être produite avec le soleil, de l'hydrogène et de l'huile végétale.

Première innovation, des containers qui permettent de déployer 100 m2 de panneaux solaires, eux, vont alimenter l'une des scènes. Il y aura une pile à combustible à hydrogène, ils vont tester des grosses batteries qui permettront d'emmagasiner l'énergie solaire la journée pour la restituer le soir pour éclairer les scènes. Il y aura d'autres générateurs à l'huile végétale recyclée, de restaurant. En fait, les 2/3 de l'énergie nécessaire à tout le festival seront produits sur place, le reste viendra du réseau électrique d'EDF, mais garantie 100% énergie renouvelable.   

Un festival qui veut faire réfléchir

Le déplacement des spectateurs aussi ça pollue, c'est le plus gros problème. Là, on est près de Paris, grâce aux transports en commun, 85% du public vient en train, en métro. Les taxis VTC seront électriques. Les gens vont pouvoir compenser leurs émissions mais ça reste le point le plus compliqué. Ensuite, 80.000 personnes pendant 2 jours, ça mange. Alors là, tout est bio, local et chaque repas servi aura son poids carbone affiché. La vaisselle est en dur, zéro plastique jetable, il y a une entreprise qui fait travailler des personnes en insertion qui feront la plonge.

À lire aussi

Il y aura des gobelets consignés ou des gourdes, si vous avez soif, il y aura 160 fontaines à eau. C'est un festival qui veut faire réfléchir. D'ailleurs on peut y aller aussi pour assister a des conférences sur l’écologie, l’alimentation durable, avec des personnalités comme Camille Etienne, Mike Horn l'explorateur... C'est vraiment un laboratoire et c'est une vraie question que se pose le monde de la culture et du sport : comment continuer à organiser ces rendez-vous en polluant moins ? 

D'ailleurs , il y aura à "We Love Green", des membres du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris pour prendre des idées. Si vous avez la chance de pouvoir trouver encore quelques places...

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/