2 min de lecture Société

Vosges : une station de ski fait venir sa neige par camion

REPORTAGE - Alors que les stations de sports d'hiver des Alpes jouissent d'un excellent enneigement, certaines notamment dans les Vosges, à moyenne altitude, souffrent et doivent trouver d'autres solutions.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Vosges : une station de ski fait venir sa neige par camion Crédit Image : SEBASTIEN BOZON / AFP | Crédit Média : Dimitri Rahmelow / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Dimitri Rahmelow édité par Maeliss Innocenti

La zone C (les académies de Créteil, Montpellier, Paris, Toulouse et Versailles) entame ce vendredi 7 février au soir ses deux semaines de vacances d'hiver. Les stations de ski attendent leurs clients avec impatience. Il y a celles qui ont de la chance, comme dans les Alpes, où la neige est bien présente parfois même en abondance. Et puis il y a les stations de moyenne montagne qui, elles, désespèrent de voir tomber les flocons. C'est le cas notamment de la station Gérardmer dans les Vosges.
 
Il a fait tellement doux ces dernières semaines qu'une partie de la neige tombée en décembre a totalement fondu. Qu'à cela ne tienne, la mairie a décidé d'aller chercher l'or blanc loin de chez elle et ça fait débat.
 
Fin janvier, juste avant le début du festival local du film fantastique, des habitants voient une quinzaine de camions faire des allers-retours entre les pistes et la route des Crêtes. Dans les bennes ? De la neige fraîche par centaine de mètres cubes.

Un choix qui fait débat

"À quelques endroits, sur 300 mètres, il n'y avait plus de neige. Donc on a été confrontés au choix de fermer l'intégralité de la station ou faire venir quelques camions de neige pour combler ces trous. C'est le choix qu'on a fait puisque la station de ski représente 50 à 60% de l'économie de la vallée", a expliqué Philippe Voirin, directeur de la station de Gérardmer.
 
Les camions ont ainsi parcouru 300 kilomètres. Totalement ubuesque pour l'association SOS Massif et son président Dominique Humbert : "On nous présente toujours ça comme une sorte de fatalité à laquelle on ne peut pas échapper mais dans un an, dans dix ans, comment on fera pour sauver la station si on n'a pas anticipé dès maintenant les problèmes qui vont se poser et dont on sait aujourd'hui qu'ils vont s'aggraver ?"
 
La station de ski met également en avant que les saisonniers doivent obligatoirement être embauchés au 15 janvier et bien sûr payés à la fin du mois, impossible donc de fermer le domaine. Certains y voient surtout la volonté des têtes d'affiche du festival de vouloir faire une ou deux descentes sur les skis, ce que dément totalement l'organisation.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Neige Vacances
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants