1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vosges : une personne tuée dans une collision au niveau d'un passage à niveau
2 min de lecture

Vosges : une personne tuée dans une collision au niveau d'un passage à niveau

Un homme de 28 ans est décédé ce mercredi 2 juin dans les Vosges, lorsque sa voiture est entrée en collision avec une locomotive, sur un passage à niveau.

Un passage à niveau. Photo d'illustration.
Un passage à niveau. Photo d'illustration.
Crédit : Martin Noda / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Charline Vergne & AFP

Un jeune homme de 28 ans a perdu la vie ce mercredi 2 juin. Les faits se sont déroulés à Villotte, dans les Vosges. La voiture de la victime est entrée en collision avec une locomotive, au niveau d'un passage à niveau, a appris l'AFP de sources concordantes. "Une voiture s'est engagée sur le passage à niveau au moment où le train arrivait", a expliqué à l'agence de presse Gaël Rousseau, sous-préfet des Vosges. Il a ainsi confirmé une information du journal Vosges Matin.

Et de poursuivre : "La voiture a été traînée sur 200 à 300 mètres, le temps que la locomotive ait le temps de s'arrêter avec le frein d'urgence". Le conducteur était "un agriculteur qui allait travailler".

Le parquet d'Epinal a ouvert une enquête judiciaire, qui a été confiée à la gendarmerie de Golbey ainsi qu'à la cellule d'identification criminelle d'Epinal. L'AFP a appris auprès d'une porte-parole de SNCF réseau qu'une enquête interne avait également été ouverte au sein de la société ferroviaire.

Le passage a niveau "ne présentait aucun risque connu"

L'accident s'est produit sur un "passage à niveau à signalisation automatique lumineuse et sonore, équipé de deux demi-barrières automatique", a ajouté la même source. Avant d'assurer que ledit passage à niveau "ne présentait aucun risque connu". Sur cette ligne ferroviaire, la vitesse maximale est fixée à 100 km/h. Lors des faits, la locomotive roulait sans wagon, indique SNCF Réseau.

À lire aussi

Le maire de Villotte et ancien cheminot Jean-Luc Munière assure que c'est la première fois qu'un tel accident se produit sur ce passage à niveau. Sur place, il a confié que les barrières étaient abaissées lors de son arrivée, autrement dit peu de temps après l'accident. "Il y a eu un diagnostic réalisé l'an dernier avec la SNCF sur le passage à niveau, rien n'a été relevé concernant la sécurité", a-t-il observé auprès de l'AFP. Toutefois, l'élu local a fait mention d'un "raté d'ouverture [relevé des barrières après le passage d'un train, Ndlr] lors du week-end de la Pentecôte".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/