1 min de lecture Vol Egyptair Paris-Le Caire

Vol EgyptAir Paris-Le Caire : "Un problème technique plutôt improbable", selon Gérard Arnoux

REPLAY / INVITÉ RTL - Les premiers éléments de l'enquête sur la catastrophe intriguent les spécialistes de l'aviation civile.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Vol EgyptAir Paris-Le Caire : "Un problème technique plutôt improbable", selon Gérard Arnoux Crédit Image : Jed Leicester/Shutterst/SIPA | Crédit Média : Agnès Bonfillon,Sylvain Charley | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Quentin Vinet

Le crash du vol MS804 de la compagnie EgyptAir reliant Paris au Caire s'est écrasé au large de l'île grecque de Karpathos après avoir brusquement disparu des radars, dans la nuit de mercredi 18 au jeudi 19 mai. Après le drame et sans plus d'information, les hypothèses vont bon train d'autant que ce crash semble bien intriguant.

Pour Gérard Arnoux, ancien commandant de bord et président du Comité de Veille de la Sécurité Aérienne, "la perte d'un avion dans des conditions idéales au niveau météorologique, sans qu'il n'y ait eu le moindre signal de problème technique, ça rend un problème technique plutôt improbable". Reste alors plusieurs hypothèses valables et notamment celle de l'explosion d'une bombe

Compte tenu du contexte actuel, elle ne peut pas être écartée. Pourtant l'Egypte se sent tout aussi menacée que la France. Des mesures avaient donc été prises : "La compagnie EgyptAir avait pris la précaution de mettre 3 agents de sûreté supplémentaires à bord", précise Gérard Arnoux. Une procédure qu'Air France avait déjà appliquée par le passé pour desservir l’Afrique sub-saharienne ou Alger après l'attentat de 1994. Avec ce dispositif, les contrôles renforcés dans l'avion et au sol auraient dû suffire à repérer une bombe.

Autre fait étonnant, d'après les autorités grecques, l'avion aurait fait une chute de 8.000 mètres en 8 minutes, en faisant des virages brusques. C'est impossible d'après le spécialiste. "Soit l'avion s'est désintégré en vol, il s'est séparé et ne vole plus. Dans ce cas il met à peu près 4 minutes pour arriver au sol. Soit l'avion est en piqué, et là ça prend 1 minutes." Trois experts de la BEA et un spécialiste d'Airbus doivent partir pour Le Caire pour participer à l'enquête afin de percer toutes ces zones d'ombres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vol Egyptair Paris-Le Caire Crash Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants