2 min de lecture Intempéries

Orages dans l'Hérault : Grabels sous les eaux, nuit de cauchemar pour ses habitants

REPLAY - EN IMAGES - Le Lez à Montpellier et la Mosson dans d'autres communes sont à nouveau sortis de leurs lits dans la nuit de lundi à mardi. À Grabels, sous les eaux, les habitants ont vécu une nuit de cauchemar.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
À Grabels, la situation est infiniment critique Crédit Image : Patrick Téjéro | Crédit Média : Aline Thibal | Durée : | Date :
La page de l'émission
Aline Thibal et Benjamin Hue
À Lattes, le Lez a débordé de façon spectaculaire Crédits : Patrick Téjéro | Date : 07/10/2014
6 >
À Lattes, le Lez a débordé de façon spectaculaire Crédits : Patrick Téjéro | Date : 07/10/2014
À Grabels, la crue a presque tout emporté sur son passage Crédits : Patrick Téjéro | Date : 07/10/2014
les rues de Grabels portent encore les stigmates de la violence de la crue de la Lez Crédits : Patrick Téjéro | Date : 07/10/2014
Après une nuit agitée, l'heure est au grand nétoyage pour les habitants de Grabels Crédits : Patrick Téjéro | Date : 07/10/2014
De retour dans leurs maisons, les habitants constatent l'ampleur des dégâts Crédits : Patrick Téjéro | Date : 07/10/2014
Les habitants de Grabels n'avaient jamais vu une inondation de cette ampleur Crédits : Patrick Téjéro | Date : 07/10/2014
1/1

La météo ne leur a laissé aucun répit. Les habitants de l'Hérault ont vécu une nouvelle soirée de cauchemar dans la nuit de lundi à mardi 7 octobre. Une semaine après les inondations à Montpellier, des trombes d'eau se sont abattues lundi soir dans la région de Montpellier, alors que Météo France avait placé les départements de l'Hérault et du Gard en vigilance orange aux orages

Placé en vigilance orange, le Lez est à nouveau sorti de son lit, s'offrant une crue encore plus spectaculaire que la semaine dernière. À certains endroits, la Mosson a également débordé de plus de 3 mètres, emportant troncs d'arbres et voitures. D'une manière générale, il est tombé en 8 heures l'équivalent de deux mois de pluie. Très vite, des parkings ont été inondés. Dans les rues, les voitures se sont retrouvées avec de l'eau jusqu'aux rétroviseurs.

Hélitreuillages en série

Face à la violence des crues, plusieurs personnes ont dû être secourues par hélicoptère. À Lattes, dans le sud de Montpellier, 130 personnes ont été évacuées. Au nord de la ville, à Prades-le-Lez, 120 personnes ont été évacuées et ont dormi dans un gymnase. Non loin de là, dans le village de Grabels, les 6.000 habitants ont également été pris au piège. L'un d'eux, André, raconte comment il a dû quitter sa maison précipitamment.

"En deux heures de temps, l'eau est montée sans arrêt. Le ruisseau s'est mis à déborder et on a eu 1,20 m d'eau dans la maison. La porte d'entrée à été explosée. Donc on a pris une échelle puis on est monté sur le toit pour se réfugier et les pompiers sont venus nous chercher. Maintenant, j'ai peur de revenir constater les dégâts. On a tout perdu, c'est inimaginable", confie-t-il.

La décrue du Lez et de la Mosson est amorcée

À lire aussi
La neige à Tournon-sur-Rhône, le 15 novembre 2019 intempéries
Neige : 8 personnes intoxiquées et toujours 145.000 foyers privés d'électricité

C'est au coeur de la nuit, vers 2 heures du matin, après trois heures de pluies diluviennes, que la situation est devenue infiniment critique. Partout, dans des lotissements envahis parfois par près de 2 mètres d'eau, il a fallu intervenir en urgence absolue. 

"C'est hallucinant. Ça a été très soudain et violent. La route principale de la commune était une rivière, on n'a jamais vu ça. Les personnes qui ne pouvaient pas se réfugier sur un étage de la maison ont été évacuées par les pompiers en hélicoptère", explique pour sa part Thierry Aufranc, maire adjoint de Grabels. 

Le préfet de l'Hérault Pierre de Bousquet a indiqué à RTL que l'épisode pluvieux était passé et que les décrues du Lez et de la Mosson étaient amorcées. Les ramassages scolaires et les cours sont maintenus dans les écoles du département, à l'exception de Grabels. Les habitants du département sont invités à limiter leurs déplacements en raison de la dangerosité des routes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intempéries Hérault Inondations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants