1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vincent Lambert : son demi-frère accueille la décision de la CEDH avec "soulagement"
1 min de lecture

Vincent Lambert : son demi-frère accueille la décision de la CEDH avec "soulagement"

DOCUMENT RTL - Le demi-frère de Vincent Lambert est soulagé de la décision de la Cour européenne des droits de l'homme, qui suspend l'avis du Conseil d'État demandant l'arrêt des soins pour le patient tétraplégique.

L'hôpital Sebastopol de Reims où Vincent Lambert est hospitalisé dans le service de soins palliatifs.
L'hôpital Sebastopol de Reims où Vincent Lambert est hospitalisé dans le service de soins palliatifs.
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Aux côtés des parents de Vincent Lambert, il se battait pour que le Conseil d'État ne décide pas l'arrêt des soins donnés à son demi-frère. C'est avec "un grand soulagement" que David Philippon a accueilli la décision de la Cour européenne des droits de l'homme de réclamer le maintien en vie de Vincent Lambert, mardi 24 juin. "On n'osait pas y croire mais on espérait beaucoup. Ma première pensée est forcément pour Vincent", confie-t-il au micro de RTL.  

Saisie en urgence par les parents de Vincent Lambert mardi, la juridiction continentale a pris ce soir des mesures provisoires qui suspendent la décision du Conseil d'État, qui préconisait quelques heures plus tôt l'arrêt des soins pour le patient tétraplégique en état végétatif depuis six ans. 

La requête examinée dans les six mois

"Le document que nous avons reçu par fax stipule que la Cour européenne demande au gouvernement français de ne pas faire exécuter la décision du Conseil d'État, de ne pas faire cesser les soins, de ne pas transférer Vincent dans un autre établissement et surtout, hors de France", indique David Philippon, qui, comme les parents de Vincent Lambert, redoute que d'autres membres de sa famille fassent déplacer le patient en Belgique, où l'euthanasie est légale.

La Cour européenne des droits de l'homme doit désormais juger la requête des parents de Vincent Lambert sur le fond. "A priori, elle sera examinée dans les six mois. Ça peut prendre du temps mais elle passe en priorité", assure David Philippon, qui souhaite maintenant que "cette période nous permette à tous, aux frères et sœurs, à Rachel, de retrouver une certaine sérénité et surtout de penser à Vincent et sa fille".

À écouter

Vincent Lambert : son demi-frère accueille la décision de la CEDH avec "soulagement"
01:22
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/