1 min de lecture Fin de vie

Vincent Lambert : la justice a nommé Rachel Lambert, son épouse, en tant que tutrice

Vincent Lambert, hospitalisé depuis 2008 au CHU de Reims, se trouve dans un état végétatif. Depuis, sa famille se déchire sur son sort.

Rachel Lambert, le 7 janvier 2015
Rachel Lambert, le 7 janvier 2015 Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Rachel Lambert devient la tutrice de son mari, Vincent, pour une période de 120 mois. Le juge des tutelles de Reims a rendu sa décision jeudi 10 mars alors que la famille de Vincent Lambert se déchire sur son sort depuis son hospitalisation dans un état végétatif 2008, après un accident de la route. Au début du mois de février, les principaux membres de la famille de Vincent Lambert s'étaient retrouvés devant la juge des tutelles à Reims, pour étudier la mise sous protection du patient dans le coma depuis 2008.

Le CHU de Reims, soutenu par les parents déterminés à maintenir en vie leur fils, avait demandé la nomination d'une tutelle pour "déterminer un référent qui pourrait représenter légalement" le patient. À l’issue de l’audience, la juge avait indiqué qu’elle déciderait le 10 mars s’il convenait de nommer, ou pas, un tuteur pour représenter Vincent Lambert.

Maître Chemla, l'avocat de François Lambert (le neveu de Vincent), s'est félicité d'une "décision qui va dans le sens de Rachel et qui reconnaît l’état actuel des choses". De son côté maître Paillot, le représentant des parents de Vincent Lambert - opposés à l'arrêt des soins - a condamné cette "nouvelle surprenante qui va à l’encontre de ce que nous demandions et de ce que proposait le procureur", rapporte L'Union.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fin de vie Vincent Lambert Euthanasie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants