1 min de lecture Santé

VIH : des chercheurs britanniques testent un traitement très prometteur

La nouvelle technique s'appuie sur l'administration de plusieurs substances qui agissent de concert pour éradiquer le virus.

Une vaccination dans le bras (illustration)
Une vaccination dans le bras (illustration)
Maxime Magnier

L'espoir est de mise, dans le domaine de la médecine. Une équipe de chercheurs de cinq universités britanniques a mis au point une technique complémentaire à celle déjà utilisée contre le VIH, et ce afin d'éradiquer totalement la maladie quand la méthode actuelle se contente d'en limiter la propagation.

Concrètement, il s'agit injecter aux patients malades un traitement qui réactive les copies dormantes du VIH, et dans le même temps, un vaccin incitant le système immunitaire à détruire les cellules infectées. À cela, s'ajoutent les antiviraux actuellement utilisés dans la lutte contre la maladie qui, administrés quotidiennement, maîtrisent le VIH et réduisent la charge virale, soit le nombre de copies du virus contenues dans le sang.

Seulement le traitement déjà existant doit être pris à vie et demeure insuffisant puisqu'il ne peut atteindre les réserves du VIH chez le patient. Avec la méthode expérimentée par l'équipe de chercheurs britanniques, il existe un réel espoir d'éradiquer le virus. C'est d'ailleurs ce que montre l'expérience menée par les scientifiques : un homme de 44 ans a été traité via cette nouvelle combinaison de traitements et ne présente plus de traces du virus dans le sang.

Un espoir à relativiser

Reste désormais à s'assurer que le VIH ne refera pas surface chez ce premier patient, comme ça a déjà pu être le cas dans le passé. En 2013, par exemple, la communauté internationale s'enthousiasmait du cas d'une fillette née d'une mère infectée et qui paraissait guérie après plus de deux ans sans traitement. Finalement, la maladie avait fini par resurgir chez l'enfant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecine VIH
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants