1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉOS - Attentat à Nice : les temps forts de l'hommage national aux victimes
3 min de lecture

VIDÉOS - Attentat à Nice : les temps forts de l'hommage national aux victimes

ÉCLAIRAGE - François Hollande et de nombreuses personnalités politiques étaient présentes samedi 15 octobre à Nice, pour un hommage national aux victimes de l'attentat perpétré sur la promenade des Anglais le 14 juillet.

François Hollande lors de l'hommage national aux victimes de l'attentat de Nice, le 15 octobre 2016
François Hollande lors de l'hommage national aux victimes de l'attentat de Nice, le 15 octobre 2016
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Trois mois après l'attentat perpétré à Nice, un hommage national a été rendu aux quatre-vingt six victimes qui ont péri, au soir du feu d'artifice, sur la promenade des Anglais. Pour la première fois, un hommage national a été rendu hors de Paris. Il s'est tenu sur la Colline du Château, qui surplombe la Baie des Anges. François Hollande a assisté à la cérémonie, de même que de nombreuses personnalités politiques. Les représentants de la mairie de Nice, proches du clan de Nicolas Sarkozy, se sont tenus côte à côte pour saluer la mémoire des 86 victimes et adresser leur soutien aux nombreux blessés.

Autour de François Hollande, seuls des élus, des délégations étrangères, des familles endeuillées, des victimes et des personnes impliquées ont été invitées. Le public n'était pas convié pour des raisons de sécurité. Parmi les temps forts de la cérémonie d'une heure, le discours d'une jeune femme qui a perdu six victimes, la chanson de Julien Clerc qui a ému une grande partie de l'assemblée, ou encore l'égrainage, dans le plus grand silence, des prénoms des 86 personnes décédées.

Le discours d'une proche de six victimes

"Vous vouliez simplement admirer le ciel et non pas le rejoindre". C'est par ces mots que Cindy, qui a perdu six membres de sa famille au soir du 14 juillet, a entamé son discours. Elle évoque tour à tour les mots de la devise de la République. "Ce soir-là, vous vous sentiez libres, de vivre, de profiter d'une belle soirée d'été dans cette célèbre baie qui porte désormais si bien son nom, la Baie des Anges", poursuit-elle.

"Ce soir-là vous étiez tous égaux : chrétiens, juifs, musulmans, de toutes nationalités", insiste la jeune femme, pour rappeler que 19 nationalités ont été touchées par l'attaque à Nice. Cindy évoque ensuite la fraternité, un mot qui selon elle "a pris tout son sens" dans les minutes qui ont suivi l'attaque, dans l'aide portée par secouristes et anonymes. "Notre tristesse est indéfinissable", a poursuivi la jeune femme dans un discours poignant. 

La chanson de Julien Clerc

À lire aussi

"À ceux qui m'aimeront, et à ceux qui m'aimaient, je veux être utile, à vivre et à chanter." L'émotion s'est prolongée avec les paroles de cette chanson de Julien Clerc qui a succédé au discours. Le chanteur était présent pour interpréter Utile, un titre datant de 1992, pour rendre hommage aux victimes, avant que soient prononcés, un à un, les noms des 86 personnes disparues.

L'hommage solennel

Les noms des 86 victimes ont été égrenés. Une rose blanche a été déposée pour chacune d'entre elles, dans le plus grand silence, par les élèves d'un lycée de Nice. Des parents de personnes décédées ont lu des textes préparés par eux.

Le discours de François Hollande

"Il y a trois mois, le jour où, partout dans le monde, la liberté est célébrée, c'était une belle soirée. Ces moments où les gens se retrouvent, où les générations se mélangent et où les enfants jouent avec insouciance, amorce François Hollande. Ce devait être une joie et ce fut un enfer", tranche le président de la République, qui évoque individuellement certaines victimes.  "Le plus âgé avait 92 ans (...) la plus jeune avait un peu plus de deux ans, raconte-t-il. Dans certaines familles, trois générations ont été emportées".

La "Marseillaise" des enfants

L'hommage aux victimes de l'attaque du 14 juillet s'est achevée avec une interprétation de la Marseillaise par le chœur des enfants de l'Opéra de Nice. Les enfants, vêtus de blanc, ont offert un hymne émouvant pour clore cette cérémonie.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/