1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Urgences : Martin Hirsch promet un temps d'attente de "moins de 2 heures"
2 min de lecture

VIDÉO - Urgences : Martin Hirsch promet un temps d'attente de "moins de 2 heures"

INVITÉ RTL - Martin Hirsch, directeur général de l'AP-HP, présente son nouveau plan pour les urgences, qui consistera notamment à diviser par deux le temps d'attente aux urgences.

Martin Hirsch, directeur général du AP-HP (Assistance publique des hôpitaux de Paris)
Martin Hirsch, directeur général du AP-HP (Assistance publique des hôpitaux de Paris)
Charlotte Haas
Charlotte Haas

Le directeur général de l'AP-HP livre les cartes de son nouveau plan pour les urgences. Il souhaite notamment diviser par deux le temps d'attente aux urgences. Pour y parvenir, il envisage une série de mesures.

Filière rapide, changement de doctrine, Martin Hirsch souhaite mettre en place des urgences différenciées. "Pour l'instant, on peut passer quatre heures aux urgences, parfois sept heures. Maintenant, ce sera moins de deux heures", explique-t-il au micro de RTL, mardi 10 juin.

À regarder

VIDÉO - Urgences : Martin Hirsch promet un temps d'attente de "moins de 2 heures"
05:46

Le directeur général de l'AP-HP sait que le chemin est encore long pour y parvenir. Néanmoins, il se projette pour les quatre prochaines années et promet des changements à venir dès 2014 : "Notre plan, c'est pour les quatre prochaines années mais il y aura des services où ça s'améliorera dès cette année".

Des bénévoles à côté des professionnels

Autre nouveauté : "Volontaires, médecins, retraités et bénévoles donneront des informations, feront l'intermédiaire, joueront le rôle de médiateurs" auprès des familles des patients, a-t-il détaillé.

À écouter aussi

"L'attente aux urgences n'est pas un supplice, on ne vous punit pas. Vous êtes venu aux urgences parce que vous en avez besoin, parce que vous êtes angoissé et on doit répondre à votre angoisse tout de suite", insiste Martin Hirsch. 

Désengorger les urgences

Martin Hirsch reconnaît l'existence de systèmes trop cloisonnés au sein des urgences "entre les pompiers, entre le SAMU et le 15, entre les maisons médicales qui ne sont parfois pas branchées sur le système". La solution : unir et concentrer les efforts auprès d'un seul interlocuteur, "un médecin au téléphone" qui saura orienter le patient selon le type d'intervention nécessaire. 

Oui, pour mettre des moyens supplémentaires si c'est pour des résultats supplémentaires pour les patients

Martin Hirsch

Le nouveau plan d'urgence évoqué par Martin Hirsch nécessitera des investissements : "On a prévu d'investir 40 millions d'euros dans la rénovations de nos services d'urgences", explique-t-il. Un investissement dont il attend des résultats : "Oui, pour mettre des moyens supplémentaires si c'est pour des résultats supplémentaires pour les patients".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/