3 min de lecture Youtube

VIDÉO - EnjoyPhoenix évoque ses troubles alimentaires sur YouTube

Harcèlement, anorexie, dépression , boulimie... La youtubeuse raconte la descente aux enfers qui a accompagné sa participation à "Danse avec les stars".

>
POURQUOI J'AI "PRIS DU POIDS" ? Crédit Image : Capture YouTube |
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

C'est une vidéo qui commence par long message d'avertissement : "Je vous raconte mon histoire personnelle, elle ne doit PAS être prise en exemple, bien au contraire." EnjoyPhoenix a décidé de parler des troubles alimentaires qui la poursuivent depuis des mois dans une vidéo publiée le 16 septembre 2017 sur YouTube.

"J'ai commencé à recevoir de plus en plus de messages me disant que j'étais grosse sur Twitter, sur YouTube, partout. Que j'étais grosse, que j'étais énorme, que j'étais horrible." Voici comment la reine des youtubeuses françaises commence un long récit dans cette vidéo-confession très personnelle et difficile à réaliser de l'aveu même de la jeune Marie Lopez.

"Je me suis dit 'Merde, ça me saoule que les gens disent ça de moi parce que je ne me trouve pas grosse mais pour arrêter ça je me suis dit : 'Je vais commencer à faire du sport', continue la vidéaste. J'ai perdu 5 ou 6 kilos, normal, sans faire de privation. Et puis, on m'a proposé de faire Danse avec les stars et là j'ai stressé comme pas possible (...), je ne pouvais pas m'empêcher de penser que j'allais être grosse dans mes robes !"

Je pensais que j'étais obèse.

EnjoyPhoenix
Partager la citation

EnjoyPhoenix raconte alors avoir décidé de se mettre "à fond" dans le contrôle de son alimentation et dans le sport à haute dose pour "être le plus fit (mince) possible" et ainsi éviter les moqueries des téléspectateurs. "Pendant trois mois, j'ai donc fait la plus grosse connerie de toute ma vie".

À lire aussi
société
Pyrénées : un randonneur survit après une chute de 300 mètres

Elle raconte qu'elle faisait "une heure et demie à deux heures de sport" au quotidien. "Je ne mangeais... rien parce que j'avais qu'une seule peur : foutre en l'air les efforts que je faisais", dit-elle. Dans ma tête, je pensais que j'étais obèse alors qu'en vérité, sans m'en rendre compte je devenais - je n'aime pas ce mot donc je ne vais pas le dire - mais je devenais malade".

Le diagnostic

Après une période d'anorexie, EnjoyPhoenix raconte avoir vécu une phase de dépression post-Danse avec les stars où elle "n'avait plus rien" et durant laquelle elle s'est alimentée à l'extrême. "Je suis allée chez le médecin et avec ces troubles du comportement alimentaire on m'a diagnostiqué une boulimie-anorexie". 

La jeune femme raconte ensuite avoir été heurtée par les critiques qu'elle recevait sur son apparence physique, des critiques qui la touchaient de plein fouet. "Je ne vais pas mentir en disant que c'est pas grave, que je passe au dessus, parce que ce n'est pas vrai. Je m’aperçois aussi que toutes les variations de poids que j'ai pu avoir depuis que j'ai commencé les vidéos sur YouTube... c'est à cause de YouTube."

Le diktat de la minceur 2.0

Marie Lopez a ensuite vertement critiqué l'image du corps des femmes, mince et standardisé qui gâche la vie des filles du monde entier. "C'est bien de vouloir être fine, de vouloir être fit et de se dire que le body goal c'est de faire 30 kilos toute mouillée ! (...), ironise-t-elle. Le corps de la femme, il n'est pas comme ça."

"Le corps que vous voyez sur les réseaux sociaux, sur Instagram, sur Twitter, dans les magazines, c'est pas le corps que vous avez ! C'est pas le corps que votre mère a ! C'est pas le corps que votre copine a et c'est certainement pas le corps que vous aurez un jour ! Parce que ce n'est pas un vrai corps de femme !"

La youtubeuse termine sa vidéo en espérant avoir aidé ses quelques 3 millions abonnés à mieux aborder ces questions et à être moins intransigeants avec leurs propres corps. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Youtube Santé Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants