2 min de lecture Piratage

Vaste opération de piratage de comptes Twitter certifiés

Parmi les victimes : Amnesty International, "Allociné", "Envoyé Spécial". À chaque fois un message en turc est posté, accompagné d'une vidéo YouTube.

Le logo du réseau social Twitter
Le logo du réseau social Twitter Crédit : LEON NEAL / AFP
Ambre Deharo
Ambre Deharo
et AFP

Gros couac ce matin sur Twitter. Des centaines, voire des milliers de comptes ont été victimes d'une vaste opération de piratage dans la matinée du 15 mars. Parmi les victimes, on dénombre notamment beaucoup de comptes certifiés tels ceux d'Amnesty International, d'Allociné, de l'émission Envoyé Spécial, mais aussi d'entreprises telles que Mazda aux Pays-Bas ou encore Renault Mexique. La branche étasunienne de l'Unicef a également été touchée, de même que la célèbre université américaine Duke ou encore la Ligue nord-américaine de hockey. La liste est très longue, et surtout très variée : médias, entreprises, blogueurs, organisations caritatives, musiciens, acteurs... tout le monde y est passé.

À chaque fois, le même message rédigé en turc est inscrit reprenant les hashtags "#Nazialmanya" (Allemagne nazie) et "#Nazihollanda" (Pays-Bas nazis). Et une vidéo accompagne le message sur laquelle on peut voir le président turc Recep Tayyip Erdogan. Sur certains comptes même, les logos et images de couverture ont été remplacés notamment par un drapeau turc. Difficile pour l'instant d'évaluer le nombre précis de comptes touchés. Les ministères français de l'Économie et des Finances, ainsi que le magazine Forbes et l'académie de Rennes avaient également été affectés tôt dans la matinée, avant que la situation ne revienne à la normale quelques dizaines de minutes plus tard.

Le compte Twitter d'Amnesty international piraté
Le compte Twitter d'Amnesty international piraté Crédit : Capture d'écran/Twitter
Le compte Twitter d'Allociné piraté
Le compte Twitter d'Allociné piraté Crédit : Capture d'écran/Twitter
Le compte de Renault Mexique piraté
Le compte de Renault Mexique piraté Crédit : Capture d'écran/Twitter

Enquête ouverte

Dans la matinée du 15 mars, Twitter a confirmé ce piratage massif via une application tierce, Twitter Counter, fournisseur des statistiques sur l'entreprise à l'oiseau bleu. Dans un communiqué, cette dernière a annoncé l'ouverture d'une enquête sur cette attaque dont elle a été victime. "Avant toute conclusion, nous avons déjà pris des mesures pour contenir de tels piratages sur les comptes de nos utilisateurs", a précisé le PDG de l'application.

Tensions européennes

Ce piratage intervient alors que depuis la fin de semaine dernière, les tensions se sont aggravées entre Ankara et l'Union européenne sur fond de campagne électorale en faveur du référendum sur la réforme constitutionnelle, voulue par Recep Tayyip Erdogan. Plusieurs réunions publiques ont été annulées en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas. L'un des dignitaires devant s'exprimer à la tribune n'était autre que le chef turc de la diplomatie, Mevlut Cavusoglu. Celui-ci, tout comme le président Erdogan, a fustigé le comportement de l'Allemagne et des Pays-Bas, les accusant de recourir à des pratiques nazies et fascistes. À Rotterdam, le 11 mars, l'avion de ministre turc des Affaires étrangères s'est même vu refusé l'autorisation d'atterrir après que les autorités de la ville ont interdit la tenue d'un meeting politique. 

À lire aussi
Rouen, en Seine-Maritime informatique
Rouen : une attaque informatique perturbe l'activité du CHU

Conscient de la diaspora turque en Europe, le gouvernement d'Ankara comptait multiplier les prises de paroles dans des points stratégiques du continent afin de rassembler davantage de votes en faveur de la réforme. Une réforme qui permettrait notamment à Recep Tayyip Erdogan de rester au pouvoir jusqu'en 2029, et qui inquiète Bruxelles du fait d'une possible dérive autocratique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Piratage Twitter Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants