1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Vague de froid : au 115, une demande sur deux n'aboutit pas
1 min de lecture

Vague de froid : au 115, une demande sur deux n'aboutit pas

Face à la baisse des températures et à la vulnérabilité des sans-abris, le numéro d'urgence du Samu social est surchargé et ne peut répondre à toutes les sollicitations.

Un sans-abri dans la rue (illustration)
Un sans-abri dans la rue (illustration)
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Maxime Magnier

La vague de froid qui s'abat sur l'Hexagone depuis quelques jours met les services du Samu social à rude épreuve. Car les basses températures exposent les sans-abris, qui doivent recourir au 115, le numéro d'urgence à joindre dans ce cas, et beaucoup de demandes ne peuvent aboutir, faute de places d'hébergement.
 
"La situation est très tendue", estime même le président du Samu social de Paris, Éric Pliez, dans les colonnes du Parisien de ce vendredi 6 janvier. Alors face au manque de place d'hébergement, les services sociaux doivent prioriser, et les familles sont les premières servies. Ces dernières sont d'ailleurs de plus en plus exposées, puisqu'on enregistre 45% de demandes supplémentaires de la part de cette catégorie au mois de décembre par rapport à la même époque l'année dernière. 

Selon Florent Gueguen, directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité (Fnars), cité dans Le Parisien, l'hiver 2016 est "l'un des plus difficiles sur le front de l'hébergement". Symbole de cette rudesse du climat et de la surcharge d'activité qui pèse sur le Samu social, la Fnars a estimé, sur 45 départements hors Paris, que 53.000 demandes au 115 n'avaient pu aboutir au mois de novembre, soit 57%.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/