1 min de lecture Société

"Un village sans école, c'est un village sans âme", lance un maire

INVITÉ RTL - Dans les zones rurales, de nombreux villages s'inquiètent des fermetures de classe à la rentrée prochaine. De son côté, le gouvernement évoque seulement 200 à 300 classes menacées.

RTL Petit Matin - Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
"Un village sans école, c'est un village sans âme", lance un maire Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : Julien Sellier | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier Journaliste RTL

Les Républicains dénoncent les nouvelles cartes scolaires. Ils ont dénombré 800 fermetures de classe en milieu rural et appellent à un moratoire. De son côté, le gouvernement évoque seulement 200 à 300 classes menacées. Dans les régions, les manifestations d'élus et de parents d'élèves se multiplient.

Dans ce contexte, Emmanuel Macron est en Touraine pour faire taire la polémique. Le chef de l'État visitera un Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) à Rilly-sur-Vienne, créé en 1979. Concrètement, la ville et celle de Pouzay se sont rassemblées pour partager leurs classes.

"À l'époque, il y avait 129 élèves dans le RPI, maintenant nous sommes 114 sur cinq classes", précise Jean-Louis Bassereau, le maire de Rilly-sur-Vienne. L'idée : au lieu d'avoir une école menacée de fermeture dans chaque commune avec des classes où il y a cinq niveaux du CP au CM2, les établissements sont regroupés pour avoir des classes homogènes.

Pour Jean-Louis Bassereau, ce RPI a permis d'éviter la fermeture de classes, voire d'écoles. "Rien qu'en 1979, il ne restait que 56 élèves à l'école de Rilly-sur-Vienne, sur six niveaux. C'était quasiment impossible", souligne-t-il. "Le maintien d'une école dans un petit village c'est essentiel. Un village sans école, c'est un village sans âme", dit-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Éducation nationale École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants