1 min de lecture Espace

Un ver serait revenu de la Station spatiale internationale avec deux têtes

Envoyé sur la Station spatiale internationale dans le cadre de recherches, un ver amputé de la queue aurait vu une seconde tête lui pousser à cet endroit.

L'espace (image d'illustration)
L'espace (image d'illustration)
Maxime Magnier

Pour le compte d'une expérience de scientifiques de l'université américaine de Tufts, dans le Massachusetts, un ver de l'espèce Dugesia japonica a été amputé de sa queue en microgravité dans la Station spatiale internationale, avant qu'une seconde tête repousse finalement à l'endroit sectionné, rapporte Mashable.

D'après un communiqué de l'université, "en plus de 18 ans d'expérience dans le maintien d'une colonie de D. japonica qui comprend plus de 15.000 vers de contrôle rien qu'au cours des cinq dernières années, les chercheurs de Tufts n'avaient jamais observé l'apparition spontanée d'une double tête". En clair, un groupe de vers témoins a été maintenu sur Terre, subissant les mêmes manipulations que leur congénère dans l'espace, mais sans qu'une seconde tête ne repousse sur leur corps. Le même communiqué précise également que lorsque "les chercheurs ont amputé les têtes qui avaient poussé chez le ver exposé à l'espace, le fragment de ver s'est régénéré en deux nouvelles têtes reconstituées, ce qui démontre que la modification du plan d'organisation du ver était permanente."

En 2015, déjà, les scientifiques avaient observé un autre phénomène intriguant chez certains de ces invertébrés envoyés sur l'ISS : des scissiparités, soit la séparation d'un même ver en deux corps distincts, selon Mashable. Toutes ces différences entre les sujets tests et les sujets témoins ne sont cependant pas imputables à l'espace, puisque d'autres conditions n'ont pas pu être reproduites d'un groupe à l'autre.Par exemple, les vers restés sur Terre n'ont pas subi de vol ou d'atterrissage. Les deux groupes n'ont pas non plus été soumis aux mêmes températures, ce dernier point ayant été trop dur à respecter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace ISS Recherche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants