1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Un séisme de magnitude 5 secoue la Charente-Maritime
2 min de lecture

Un séisme de magnitude 5 secoue la Charente-Maritime

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Le port de La Rochelle durant une étape du championnat de plongeon en haut vol (illustration)
Le port de La Rochelle durant une étape du championnat de plongeon en haut vol (illustration)
Crédit : Tomislav MOZE / RED BULL / AFP
Les auditeurs ont la parole du 28 avril 2016
00:39:48
micros
La rédaction numérique de RTL

Un séisme de magnitude 5 secoue la Charente-Maritime

Un séisme de magnitude 5 a secoué ce matin à 08H46 la Charente-Maritime a indiqué le Réseau national de surveillance sismique (Rénass), confirmant les témoignages de nombreux habitants ayant ressenti la secousse. 

Aucun dégât majeur n'était à ce stade signalé dans la zone touchée par le séisme, dont l'épicentre est situé entre Rochefort et La Rochelle. 

De nombreux témoins du département ont toutefois ressenti une forte secousse, qui a parfois fait tomber des objets situés sur des étagères ou des morceaux de plâtre des plafonds. 

Selon divers témoignages recueillis sur Twitter, l'onde de choc du séisme a été ressentie dans une moindre mesure jusqu'en Vendée, à Poitiers, à Niort ou à Bordeaux, à près de 200 km de La Rochelle à vol d'oiseau. 

La Charente-Maritime est connue pour son activité sismique, généralement plutôt du côté de l'île d'Oléron, a expliqué Sophie Lambotte, sismologue au Rénass, situé à Strasbourg. 

"Magnitude 5, c'est déjà un séisme important, on n'en a pas si fréquemment que ça, ça sort un peu de l'ordinaire", a-t-elle souligné. 

Selon la sismologue, un tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 5 avait été enregistré du côté de l'île d'Oléron en 1972, et un autre autour de 4,5 en 2005. Une activité sismique importante est également connue plus au nord, du côté de Fontenay-le-Comte, en Vendée voisine. 


Invité de RTL MIDI à 12h50 : Jérôme Vergne, sismologue au Réseau national de surveillance sismique.

La rédaction vous recommande

Pensez-vous que le mouvement contre la loi Travail s'essouffle ?

Sept syndicats de salariés et d'étudiants donnent à nouveau rendez-vous dans la rue aujourd'hui pour réclamer le retrait du projet de loi travail, un test pour mesurer la détermination des opposants après deux mois de contestation. 

"Gagner le retrait du projet de loi travail est possible", affirme l'intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, Fidl, UNL) qui a appelé mercredi à "renforcer les mobilisations" à quelques jours du début du débat parlementaire, fixé au 3 mai. 

A Paris, la manifestation partira de Denfert-Rochereau à 14H00 en direction de la place de la Nation, plusieurs défilés sont prévus dans la matinée dans les régions. Dès jeudi matin les accès à la ville du Havre étaient bloqués. 

La journée de jeudi sera suivie d'un 1er mai également focalisé sur le projet de loi. Mot d'ordre: le retrait pur et simple d'une réforme perçue comme trop favorable aux employeurs, et facteur de précarité pour les salariés, notamment les jeunes. 

Interrogé sur l'ampleur de la mobilisation, Jean-Claude Mailly, numéro un de FO, a assuré qu'elle "ne s'essouffle pas parce qu'il y a de vrais problèmes sur cette loi". 

Ce texte vise à donner plus de souplesse aux entreprises, notamment en matière d'aménagement du temps de travail, et à clarifier les règles de licenciement économique. 

Il a déjà subi des modifications; le gouvernement a notamment reculé sur le plafond des indemnités prud'homales. 


Pensez-vous que le mouvement contre la loi Travail s'essouffle ? RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Sondage
Pensez-vous que le mouvement contre la loi Travail s’essouffle ?*
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/