1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Un projet de mosquée validé contre l'avis du maire FN
1 min de lecture

Un projet de mosquée validé contre l'avis du maire FN

Mantes-en-Yvelines a autorisé mardi soir la vente d'un local à une association musulmane qui souhaite en faire une salle de prière.

La Grande Mosquée de Paris, le 26 octobre 2012 (image d'illustration).
La Grande Mosquée de Paris, le 26 octobre 2012 (image d'illustration).
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Cyril Nauth, le maire frontiste de Mantes-la-Ville n'a pas dit son dernier mot alors que la communauté d'agglomération a autorisé la vente d'un local de sa commune à une association musulmane pour en faire une salle de prière. 

L'ancienne municipalité PS avait décidé de racheter ce local à la communauté d'agglomération pour le revendre ensuite à l'association. Mais le nouveau maire d'extrême droite, qui a pris la ville l'an dernier après avoir combattu le projet pendant sa campagne, avait séché le rendez-vous chez le notaire pour signer la promesse de vente.

800 fidèles dans une habitation menacée de démolition

Les quelque 800 fidèles sont menacés de perdre leur salle de prière actuelle, installée dans un pavillon vétuste voué à la démolition : la mairie a demandé à la justice leur expulsion en raison d'une occupation illégale des lieux

C'est pourquoi, comme l'avait proposé le préfet des Yvelines, la communauté d'agglomération de Mantes-en-Yvelines (CAMY) s'est prononcée sur un projet de vente directe à l'association, sans passer par la mairie. La Camy a voté à 44 voix sur 70 et 19 abstentions, "le projet de vente en direct d'une ancienne trésorerie" à l'association des musulmans de Mantes-sud

À lire aussi

L'édile FN conteste la procédure. "On passe en force contre l'avis du maire", a commenté ce dernier. "C'est inacceptable". Le seul maire FN d'Ile-de-France compte "trouver d'autres moyens" pour bloquer le projet, "user de (son) droit de préemption" sur le local ou "attaquer le permis de construire". 

"C'est une satisfaction, une décision longuement attendue", a réagi Abdelaziz El Jaouhari, président de l'association des musulmans de Mantes-sud. "Si jamais le maire procède à une préemption, il y a des voies légales pour la contester, dont nous userons", a-t-il ajouté. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.

Bienvenue sur RTL

Rejoignez la communauté RTL, RTL2 et Fun Radio pour profiter du meilleur de la radio

Je crée mon compte