1 min de lecture Santé

Un médecin généraliste délivre 4.200 jours d'arrêt maladie en 4 mois

Épinglé par la Caisse primaire d'assurance maladie des Flandres, depuis le 1er mars, ce médecin doit réduire ce type de prescription.

Un cabinet de médecin généraliste (Illustration)
Un cabinet de médecin généraliste (Illustration)
Valentine De Brye

Il distribuait les arrêts maladie à tour de bras. À Dunkerque, un médecin généraliste a été épinglé par la Caisse primaire d'assurance-maladie, la CPAM, des Flandres, pour avoir prescrit un volume trop important de jours d'arrêts maladie en 2016. Il a en effet prescrit 4.200 journées indemnisables par la "sécu" en quatre mois. Depuis le 1er mars, la CPAM a imposé à ce médecin des restrictions dans la délivrance des arrêts maladie à ses patients, et ce, pendant quatre mois.  "Il peut encore prescrire, mais différemment, surtout en fonction des pathologies les plus graves", a expliqué le sous-directeur de la CPAM des Flandres à nos confrères de la Voix du Nord. 

Lors de cette délicate période, le praticien est suivi par un médecin-conseil référent du service médical de la CPAM qui l'aidera à gérer sa patientèle. Si ce médecin s'est fait épingler, la CPAM affirme : "on se fixe sur des relevés de prescriptions par rapport à une moyenne régionale, en fonction du territoire et de la patientèle. Ce médecin a été épinglé parce qu'il est bien au-dessus de cette moyenne. Son volume de prescriptions est trop important. Il se détache très nettement d'autres praticiens du secteur qui ont une patientèle équivalente". 

Selon le journal le Figaro, bien que ce cas soit exceptionnel, ce généraliste n'est pas le seul à avoir abusé de la prescription des arrêts maladie. Une douzaine d'autres médecins du département ont également été visés par une restriction imposée par la CPAM. La pratique de la prescription des arrêts maladie est pourtant très encadrée. Les praticiens sont en effet encouragés à respecter un référentiel, mais qui reste toutefois à titre indicatif. Ainsi, selon ce document, une angine nécessite trois jours d'arrêt, une grippe saisonnière cinq jours et une bronchite de quatre à sept jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecins Sécurité sociale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants