1 min de lecture Fin de vie

Un médecin condamné pour avoir refusé d'assister une fillette mourante

Un médecin d'Orléans a été condamné mardi à 10 mois de prison avec sursis pour avoir refusé d'assister une fillette en phase terminale d'un cancer.

Un hôpital d'Orléans (illustration)
Un hôpital d'Orléans (illustration) Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Le 30 janvier 2011, un médecin, alors âgé de 75 ans, avait refusé de parcourir les 25 kilomètres entre Orléans, son lieu d'astreinte, et le domicile d'une enfant âgée de 5 ans en phase terminale d'un cancer. Sollicité par la famille, le praticien devait pourtant se rendre à son chevet dans le cadre du dispositif d'hospitalisation à domicile prévoyant un suivi médical pour lui assurer une fin de vie la plus douce possible, chez elle. 

Lors de l'audience, tenue dans un tribunal correctionnel le 22 septembre dernier, les parents avaient dénoncé le caractère "inhumain" du médecin qui s'était contenté de prescrire du paracétamol par téléphone. Les expertises menées par la suite avaient démontré que la prescription de morphine aurait permis de diminuer les souffrances de la petite fille, décédée trois jours plus tard dans l'hôpital où elle avait été admise avant de rentrer chez elle.

Alors que le parquet avait réclamé une peine de 18 mois avec sursis, le médecin a finalement écopé d'une peine de 10 mois avec sursis pour non-assistance à personne en danger et d'une amende de 10.000 euros à verser à la famille de l'enfant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fin de vie Cancer Prisons
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants