1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Un filtre qui capture les déchets plastiques dans les eaux pluviales
1 min de lecture

Un filtre qui capture les déchets plastiques dans les eaux pluviales

REPLAY - Ce lundi 8 juin, c'est la journée mondiale des océans. L'une des pires pollutions maritimes aujourd'hui, c'est le plastique. Une innovation permet de récupérer les déchets avant qu'ils n'arrivent dans la mer.

L'essentiel du plastique qui pollue les mers vient des villes
L'essentiel du plastique qui pollue les mers vient des villes
Crédit : AFP / Archives, Jewel Samad
Un filtre qui capture les déchets plastiques dans les eaux fluviales
00:01:58
Virginie Garin

L'essentiel du plastique qui pollue les mers vient des villes. Ce sont nos déchets emportés par la pluie et les rivières. Suez Environnement développe en France le Cyclopenet, une sorte de filtre qui capture ces déchets de plus d'un centimètre dans les réseaux d'eaux pluviales. Il utilise pour cela la force de l'eau et une grille d'une inclinaison très particulière.

C'est un vrai défi de capturer le plastique sur terre, car quand il va dans la mer il se fragmente en micro-déchets. On le retrouve dans l'estomac des poissons ou des moules. Une étude a montré que dans une seule moule pêchée en mer du Nord, il pouvait y avoir plus de 60 microparticules de plastique. Ensuite on les mange.

Les lessives, source de pollution gigantesque

Suez Environnement fait aussi des recherches pour tenter de capturer les minuscules déchets qui proviennent cette fois de nos machines à laver le linge. Saviez-vous que quand vous lavez un pull en matière synthétique - polyester ou acrylique -, chaque vêtement à chaque lessive peut diffuser jusqu'à 1.900 microfibres synthétiques qui se retrouvent dans l'eau de votre machine, partent vers les égouts puis les rivières, et finissent dans la mer.

Un chercheur anglais a analysé le sable de dix-huit plages dans différents pays. Chaque fois, il a retrouvé des traces de ces minuscules fibres qui viennent de nos vêtements. Rien qu'en France, nous faisons chaque jour 20 millions de lessives. C'est une source de pollution gigantesque.

À lire aussi

C'est pourquoi un programme de recherche, à Nice, tente de mettre au point des techniques pour filtrer ses poussières de plastique dans les stations d'épuration, et éviter que laver un pull ou un caleçon ne devienne un jour une catastrophe écologique.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/