1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Un bar-tabac de Reims attaque l'État en justice à cause du plan Vigipirate
1 min de lecture

Un bar-tabac de Reims attaque l'État en justice à cause du plan Vigipirate

Info RTL INFO RTL - Selon un rapport d'expertise, l'établissement perdait entre 28.000 et 30.000 euros par mois à cause d'un plan vigipirate.

Un bureau de tabac
Un bureau de tabac
Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP
Un bar-tabac de Reims assigne l'État en justice
01:18
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard
Animateur

Il n'existe plus, il n'a pas survécu au plan vigipirate mis en place après l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo en janvier 2015. Le bar-tabac, Le Clovis, se trouvait juste à côté d'une synagogue de Reims, qu'il a fallu protéger jours et nuits. Résultat : la clientèle a fini par déserter les lieux. Aujourd'hui, le patron de l'établissement assigne l'État en justice.

À cause du plan vigipirate, le bar-tabac perdait entre 28.000 et 30.000 euros de chiffre d'affaires par mois. C'est ce qu'indique le rapport d'expertise commandé par le patron de l'établissement. Blindés, soldats, interdictions de stationner autour de la synagogue voisine auraient dissuadé la clientèle de se rendre au Clovis dans les premiers mois de 2015. Une trésorerie en chute libre qui a conduit récemment Philippe Da Fonte à déposer le bilan. "Personne n'avait le droit de s'arrêter : il y avait des barrières partout (pendant) cinq-six mois. Ça a plombé le chiffre d'affaires. Je me suis retrouvé sans boulot, sans bistrot, sans appartement, sans rien du tout", confie-t-il au micro de RTL.

Le patron du Clovis s'apprêtait à vendre son bar-tabac quand Vigipirate a bouleversé ses plans. Son avocat, Me Ludot, a écrit au premier ministre et a assigné l'État en réparations devant le tribunal de Châlons-en-Champagne. Le préjudice est estimé à 400.000 euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/