2 min de lecture Terrorisme

Trois proches de Larossi Abballa interpellés pour des repérages sur des policiers des Mureaux

INFO RTL - Les trois hommes sont soupçonnés d'avoir surveillé deux fonctionnaires de police des Mureaux. Deux d'entre eux sont connus des services de police pour des faits de terrorisme.

Le commissariat de police des Mureaux
Le commissariat de police des Mureaux Crédit : AFP
Damien Delseny et La rédaction numérique de RTL

Trois proches de Larossi Abballa, l'homme qui a tué deux fonctionnaires de police à Magnanville la semaine dernière, ont été interpellés tôt mardi 21 juin au matin aux Mureaux et à Mantes-la-Jolie, dans le département des Yvelines. Ces arrestations font suite à la rédaction d'une note de renseignement faisant état, il y a quatre jours, de repérages sur deux fonctionnaires de police des Mureaux. Les enquêteurs de la police judiciaire ont désormais 48 heures pour vérifier si les soupçons qui pèsent sur eux sont fondés. Les trois hommes sont pour l'instant entendus dans le cadre d'une procédure d'association de malfaiteurs, sans connotation terroriste. Mais leur passé et leur proximité avec Larossi Abballa pourraient peser lourd.

Leurs noms sont sortis dans l'enquête sur l'attentat déjoué de Villejuif

Parmi ces trois hommes, deux, au moins, ont des antécédents judiciaires pour des faits de terrorisme. Ils ont été condamnés il y a plusieurs années pour leur rôle dans l'attentat commis à Casablanca au Maroc et ont même été déchus de leur nationalité française l'année dernière pour des accusations qu'ils contestent. Leurs noms sont aussi sortis dans l'enquête sur le terroriste Sid Ahmed Glam, suspect numéro un dans l'attentat déjoué de Villejuif.

Jeudi dernier, une note avait été transmise à la sous-direction anti-terroriste de la police judiciaire après un "tuyau" qualifié de fiable reçu par des policiers locaux. Ces derniers s'inquiétaient de voir ces hommes prendre des renseignements sur un fonctionnaire de la BAC des Mureaux et un autre travaillant dans le même service que Jean-Baptiste Salvaing. Leur interpellation ce matin doit permettre de vérifier s'ils avaient effectivement un projet aussi élaboré et inquiétant dans le contexte actuel.

Deux complices présumés de Larossi Abballa mis en examen dimanche

Par ailleurs, deux complices présumés du terroriste ont été interpellés mardi et mis en examen ce week-end pour "association de malfaiteurs" terroriste criminelle à la suite du double meurtre commis par l'assassin du couple de fonctionnaires de police. Saad Rajraji et Charaf-Din Aberouz, 27 et 29 ans, sont connus de l'antiterrorisme français. Ils avaient été condamnés avec Abballa en septembre 2013 lors du procès d'une filière d'envoi de jihadistes au Pakistan.

À lire aussi
La voiture des personnes tuées dimanche au Niger Niger
Les infos de 7h - Français tués au Niger : "Elle avait le cœur sur la main", dit la sœur d'une victime

Jean-Baptiste Salvaing, 42 ans, a été tué le 13 juin devant son pavillon. Le meurtrier, Larossi Abballa, a ensuite pris en otage son épouse, Jessica Schneider, âgée de 36 ans, qu'il a exécutée en présence de leur fils âgé de 3 ans et demi, retrouvé indemne mais en état de "sidération".  Le terroriste a revendiqué son geste dans une vidéo dans laquelle il a aussi déclaré avoir prêté allégeance au groupe État islamique. Un hommage national a eu lieu vendredi à Versailles en présence de François Hollande. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants