1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Travail dominical : les négociations sont "coincées"
1 min de lecture

Travail dominical : les négociations sont "coincées"

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Le président de l'Union des grands commerces de centre-ville, Claude Boule, explique que les négociations sont au point mort concernant le travail dominical.

Une grande surface (illustration)
Une grande surface (illustration)
Crédit : AFP / Archives, Philippe Desmazes
Ouverture des magasins le dimanche : "C'est coincé", s'alarme le président de l'Union des grands commerces
00:05:58
Santé connectée : "On fait voyager les données plutôt que les patients", résume un docteur
00:06:08
Ouverture des magasins le dimanche : "C'est coincé", s'alarme le président de l'Union des grands commerces
00:06:05
Philippe Robuchon & James Abbott

Quatre mois, jour pour jour, après l'entrée en vigueur du volet de la Loi Macron consacré à l'ouverture des magasins le dimanche, le résultat escompté n'est pas encore atteint. Claude Boule, président de l'Union des grands commerces de centre-ville, est chargé de négocier un accord de branche pour tous les grands magasins. Il est d'accord avec ce constat. "Effectivement, ça patine, confirme-t-il. On peut même dire que c'est coincé. J'ai commencé les négociations en juin et en janvier rien n'a avancé. Nos partenaires syndicaux nous disent non, non et non."

Trois entreprises, Zara, Darty et Etam, sont tout de même parvenues à trouver des accords. "À part cela il ne s'est absolument rien passé, insiste Claude Boule. On ne sait plus quoi faire et plus quoi proposer. On a proposé le 200%, une semaine de congé en plus, 40 euros pour la garde des enfants, l'amélioration de la prise en charge des transports, la création de 1.200 emplois sur les magasins qui ouvriraient dans un premier temps, des équipes de fin de semaines, on ne sait plus quoi faire pour convaincre les représentants syndicaux."

La saison 2016 est déjà très mal barrée

Claude Boule, de l'Union des grands commerces

"Le sujet est une espèce de blocage sur des positions héritées du passé, je crois que c'est cela qui ne va pas, poursuit-il. Cette loi partait d'une bonne intention. Mais on reste sur des principes et des règles obsolètes. Ma crainte est que ce pari soit perdu. je ne sais pas comment on va s'en sortir."

Après les attentats de 2015 qui ont causé une baisse du nombre de touristes, Claude Boule se montre alarmiste pour 2016. "Nous demandons aux partenaires sociaux et au gouvernement de tout faire pour sauver la saison touristique du commerce en 2016 qui est déjà très mal barrée, prévient-il. Selon Aéroports de Paris, on a entre -15 et -20% d'arrivées sur le territoire depuis les événements. Il est vraiment temps de revenir à la réalité de l'emploi et du chiffre d'affaires."

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.