1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Transports : le gouvernement fait campagne pour lutter contre le harcèlement dans le métro et les bus
1 min de lecture

Transports : le gouvernement fait campagne pour lutter contre le harcèlement dans le métro et les bus

REPLAY - Des affiches pour lutter contre le harcèlement dont les femmes sont victimes dans les transports vont être placardées sur les quais de métro et dans les bus dès ce lundi 9 novembre.

Une femme sur un quai de métro à Paris
Une femme sur un quai de métro à Paris
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Le gouvernement fait campagne pour lutter contre le harcèlement sexiste dans les transports
01:14
Éric Vagnier & Eléanor Douet

Le gouvernement entend bien agir contre le harcèlement dont sont victimes les femmes dans les transports en France. Il avait déjà annoncé un plan d'actions le 9 juillet dernier après avoir été alerté par le Haut-commissariat à l’égalité entre les hommes et les femmes sur le fait que "100 % des femmes ont déjà été victimes, au mois une fois dans leur vie d'une forme de harcèlement sexuel". 

Les affiches de la campagne qui débute ce lundi 9 novembre, dans les transports, reproduisent des plans de lignes de métro. "On voit une ligne de métro sur laquelle chaque station est une interjection comme 'Hey mademoiselle' et puis ça augmente en intensité jusqu'à des choses comme 'B***e moi', et avec un terminus qui dit : 'Ça suffit'", explique Héloïse Duché de l'association Stop Harcèlement, qui a pu voir une affiche en avant-première. "Nous, on pense que cette campagne va réellement dans le bon sens".

À partir d'aujourd'hui, un mini-spot de sensibilisation sera également diffusé sur les sites de partage de vidéo. Un site internet dédié à la lutte contre le harcèlement sexiste dans les lieux publics va ouvrir. Son objectif, relayer un seul message : ça suffit

Nantes teste l'arrêt à la demande dans ses bus

Des villes ont déjà pris les devants pour lutter contre ce fléau comme Nantes en Loire-Atlantique. La ville teste depuis le 1er novembre le dispositif "d'arrêt de bus à la demande", qui permet aux femmes qui se sentent en insécurité de descendre à n'importe quel endroit sur le trajet initial du bus, pour rentrer chez elles plus rapidement, à partir de 22h30. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/