2 min de lecture Société

Terrorisme : "Ma cécité me protège du spectacle des atrocités", raconte un historien

REPLAY - Le 13 avril, Jacques Semelin, spécialiste des génocides et des crimes de masse, publie un livre hors norme qui raconte, sans aucun pathos, sa cécité.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
Terrorisme : "Ma cécité me protège du spectacle des atrocités", raconte un historien Crédit Image : AFP / Jean-Pierre Clatot | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Il n'y pas de pathos chez Jacques Semelin. Il aurait pourtant de quoi nous faire pleurer avec le récit de sa plongée dans l'obscurité. À 16 ans, on lui apprend qu'une maladie de la rétine va le rendre aveugle. Un jour. Personne ne sait quand. Ses yeux commencent à le lâcher. Mais c'est un secret. Il n'en parle à personne et s'engage dans sa thèse d'histoire. Il est très vite remarqué pour ses travaux. L'université d'Harvard le repère. Il deviendra directeur de recherche au CNRS. Il est aujourd'hui l'un des universitaires les plus réputés sur la Shoah, sur les violences de masse et sur la propagation des peurs.

Plus sa carrière avance, plus, dans ses yeux, le brouillard devient épais. À 36 ans, il finit, selon ses mots, par "passer aux aveux" et il accepte de se doter d'une canne blanche. Une canne qu'il appelle son "arme blanche" dans son dernier livre à paraître, Je veux croire au soleil (éditions Les Arènes). Aujourd'hui âgé de 65 ans, Jacques Semelin est un "guerrier". Dans sa vie quotidienne, d'abord. Pour se déplacer dans la rue, il porte un chapeau à larges bords qui servent d'antennes pour détecter les obstacles. Il préfère le sac à dos, pour toujours avoir les mains libres. Il fait "parler les objets", comme il l'écrit très joliment. Il raconte comment, par exemple, en déplacement à Montréal, il a apprivoisé un micro-ondes à écran, sans bouton.
Jacques Semelin est également dans une posture de combat intellectuel. Pour ne pas sombrer dans cette "immense complexité du quotidien", il s'est "raccroché aux branches de la connaissance". Mais pourquoi alors alourdir encore sa vie en travaillant sur les barbaries et les crimes de masse ? "Au moins moi, je peux regarder les choses en face", réplique-t-il. Car c'est l'autre arme de Jacques Semelin : l'humour.

Ce qui me préoccupe énormément actuellement, c'est la propagation de la peur

Jacques Semelin, historien
Partager la citation

On souhaite évidemment savoir comment il "voit les choses en face", comment il observe les actes terroristes qui nous frappent. Lui, armé de sa canne blanche, voit-il mieux que nous, les voyants ? On le sait, la stratégie des terroristes est de propager la peur par l'image. Il y a les images construites de la propagande de l'État Islamique. Il y a évidemment les images du chaos des attentats, les corps déchiquetés, les victimes en pleurs du Bataclan, l'aérogare de Bruxelles détruit. Les terroristes nous forcent à contempler la souffrance.

À lire aussi
Des agents de la RATP sur les quais du RER société
La RATP annonce la suppression de 1000 postes d'ici à 2024

Jacques Semelin, lui, ne subit pas la même charge émotive. Il dit avec son humour qu'il a passé sa vie a échappé à la "dictature de l'image". Et il échappe en partie, c'est vrai, à la tyrannie des images du terrorisme. "Je suis protégé du spectacle des atrocités. Je crois que cela aide à penser l'horreur, parce que vous pouvez regarder davantage les choses à froid", explique-t-il. "Ce qui me préoccupe énormément dans l'évolution actuelle, c'est la propagation de la peur. J'appelle surtout les hommes et les femmes politiques à raison garder, à ne pas surfer sur ces émotions qui sont toxiques", prévient-il.

"Ne pas surfer sur les émotions", implore Jacques Semelin, qui - détail frappant - ne voit plus rien depuis trente ans mais a gardé des lunettes de vue transparentes sur le nez. Il n'arrive pas à s'en défaire. Elles sont surtout là pour nous rappeler qu'il jamais cessé de regarder le monde.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Terrorisme Histoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782618523
Terrorisme : "Ma cécité me protège du spectacle des atrocités", raconte un historien
Terrorisme : "Ma cécité me protège du spectacle des atrocités", raconte un historien
REPLAY - Le 13 avril, Jacques Semelin, spécialiste des génocides et des crimes de masse, publie un livre hors norme qui raconte, sans aucun pathos, sa cécité.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/terrorisme-ma-cecite-me-protege-du-spectacle-des-atrocites-raconte-un-historien-7782618523
2016-03-31 12:18:57
https://cdn-media.rtl.fr/cache/D6u2-5G8-3D6RpPDkR0BNw/330v220-2/online/image/2016/0331/7782620940_jacques-semelin-dit-avec-son-humour-qu-il-a-passe-sa-vie-a-echappe-a-la-dictature-de-l-image.jpg