1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Terrorisme : "La déradicalisation est une escroquerie", selon Alain Marsaud
1 min de lecture

Terrorisme : "La déradicalisation est une escroquerie", selon Alain Marsaud

INVITÉ RTL - Pour Alain Marsaud, ancien magistrat et ex-député Les Républicains, le système actuel ne permet pas d'empêcher les attentats qui frappent à répétition l'Europe.

Alain Marsaud à l'Assemblée nationale. (Illustration)
Alain Marsaud à l'Assemblée nationale. (Illustration)
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Terrorisme : "La déradicalisation est une escroquerie", pour Alain Marsaud
04:57
Philippe Corbé & La rédaction numérique de RTL

Jeudi 17 août, une fourgonnette a foncé dans la foule de la Rambla à Barcelone. Le bilan s'élève à 14 morts et plus d'une centaine de blessés. Le soir même, l'attaque a été revendiquée par Daesh, ce qui pousse Alain Marsaud, ancien magistrat et ex-député Les Républicains, à porter un jugement pessimiste sur la situation. "Nous sommes absolument dans l'incapacité aujourd'hui d'empêcher de telles exactions, de tels attentats, de tels crimes ! Tout simplement parce que notre système ne le permet pas", s'indigne-t-il.

À ses yeux, les hommes et femmes politiques n'osent pas désigner "l'ennemi". "Je n'ai entendu aucun responsable politique parler de l'islam, qui aujourd'hui est l'auteur de tous les attentats qui sont commis sur le territoire européen et ailleurs. Comme si on avait peur des mots (...)", a-t-il martelé au micro de RTL.

"Il serait temps qu'on prenne conscience"

Alain Marsaud, lui, nomme sans ambages ceux qui, à ses yeux, sont l'ennemi. "C'est ce que j'appelle l'islamo-fachisme : tous ces gars-là qui arrivent d'Irak et de Syrie pour nous faire la guerre sur notre territoire", définit-il. Et de continuer : "Il serait temps qu'on en prenne conscience et qu'on arrête la déradicalisation qui est quand même la plus grosse escroquerie de la décennie."

Alors qu'une attaque au couteau a eu lieu ce vendredi 18 août en Finlande, et causé la mort de deux personnes, ce constat prend une résonance particulière : "Je crois qu'on est en présence d'un système assez diffus et confus dans lequel chaque petit groupe qui s'autoproclame ou se revendique de l'État islamique sera susceptible de commettre actions, homicides et attentats", prédit-il.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/