1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grippe aviaire dans le Tarn : un foyer détecté dans un élevage de pintades
1 min de lecture

Grippe aviaire dans le Tarn : un foyer détecté dans un élevage de pintades

Toutes les volailles seront abattues et une zone de protection autour du foyer est établie.

En cas de détection de grippe aviaire, les volailles doivent être abattues
En cas de détection de grippe aviaire, les volailles doivent être abattues
Crédit : Isaac Lawrence / AFP
Nicolas Bamba

Un foyer de grippe aviaire a été identifié à à Labastide-Gabausse (Tarn). L'information est révélée ce mardi 19 avril par la préfecture du département. Un "foyer d'influenza H5N9 hautement pathogène" a été détecté au sein d'un élevage de pintades, précise l'administration territoriale. S'appuyant sur les analyses réalisées par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, la préfecture indique que les souches identifiées "sont d'origine européenne et non pathogènes pour l'homme". Puisque le virus n'est pas transmissible à l'homme, aucune mesure drastique n'est nécessaire pour les consommateurs.

Pour prévenir toute épizootie, le préfet annonce que toutes les volailles de l'élevage seront abattues, tandis que les bâtiments vont être nettoyés et désinfectés. En outre, une "zone de protection" de trois kilomètres d'envergure est dressée autour du foyer, et une "zone de surveillance" de 10 kilomètres est mise en place. Les exploitations de volailles comprises dans ce périmètre feront l'objet de visites vétérinaires.

Le Sud-Ouest miné par la grippe aviaire

La préfecture assure que les mesures de biosécurité doivent être "rigoureusement appliquées" et appelle les éleveurs à la plus grande vigilance. En parallèle à cette mobilisation dans le Tarn, une procédure exceptionnelle a débuté hier dans le Sud-Ouest pour éradiquer les cas de grippe aviaire détectés ces derniers mois. Un vide sanitaire - absence de canards et d'oies à l'extérieur des élevages - ordonné par le ministère de l'Agriculture est appliqué dans 18 départements, dont le Tarn. Le Monde rappelle que 76 foyers étaient comptabilisés en mars dernier.

Quelque 4.000 élevages sont concernés par ce vide sanitaire destiné à éradiquer toute trace d'influenza, qui sévit dans les élevages français depuis novembre 2015. Il va durer jusqu'au 2 mai. Puis, un vide total - abattage de toutes les volailles - sera appliqué jusqu'au 16 mai. Après cela, canards, oies et autres volailles pourront faire le retour dans les exploitations, si le virus est bien éradiqué.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/