1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tarn-et-Garonne : l'âne Léon ramasse les poubelles des habitants d'un village médiéval
3 min de lecture

Tarn-et-Garonne : l'âne Léon ramasse les poubelles des habitants d'un village médiéval

REPORTAGE - À Saint-Antonin-Noble-Val, c'est un âne qui ramasse les ordures. Une solution écologique et surtout pratique, puisque les ruelles sont très étroites dans cette cité médiévale du Tarn-et-Garonne.

François et son âne Léon, ramasseur d'ordures.
François et son âne Léon, ramasseur d'ordures.
Crédit : Pierre Collas / RTL
Léon, l'âne nettoyeur de Saint-Antonin-Noble-Val
03:45
Pierre COLLAS

Depuis le mois d’octobre à Saint-Antonin-Noble-Val, c’est un âne qui ramasse les ordures. Une solution écologique et pratique, puisque les ruelles sont parfois très étroites dans cette cité médiévale. Les Saint-Antoninois doivent transporter leurs ordures dans des grands conteneurs à l’extérieur du village. C’est parfois difficile, notamment pour les personnes âgées, alors un habitant a trouvé cette solution.

 
François a eu l’idée de remplacer le camion poubelle, par un âne. Un jour sur deux, c’est le même rituel : il attache son âne à un arbre devant l’entrée du village, et commence par le brosser. "Ils aiment se rouler dans de la paille, dans de la boue", confie le Tarn-et-garonnais.
 
Il élève 12 ânes qui broutent tranquillement à quelques kilomètres du village. Et le treizième Léon, est de corvée aujourd’hui. "Léon c'est un mâle, il doit avoir 16 ans aujourd'hui", confie François. Chaque âne fait environ une tournée par mois. Et il n’y a pas de remorque, il porte tout directement sur le dos.

Une morphologie adaptée au portage

"Ils ont une morphologie vraiment adaptée au portage, avec un dispositif qui permet de répartir correctement la charge sur leur dos. Je l'ai fabriqué à l'ancienne, c'est-à-dire sans clou, sans vis, juste avec du bois et de la ficelle. Comme dans l'ancien temps", explique François.

Deux bacs en plastique noir sont positionnés de chaque côté du dos de l'animal. L’âne Léon est presque prêt. Il ne manque plus que de petites clochettes pour l’ambiance. Et c’est parti.

À lire aussi


Beaucoup de passages sont très étroits. Même les petites voitures ne passent pas. L’âne Léon lui, n’a pas de problème. Dans les sinuosités de ces rues médiévales, il se déplace sans difficulté. "Là, j'ai un sac poubelle ici, donc on se met d'accord avec les gens, pour qu'ils déposent leurs sacs à un endroit, entre 8h30 le matin et 11h. Et comme ça, moi je passe, je ramasse les sacs et l'âne les transporte", dit François.

L'âne Léon porte les sacs poubelles dans ces deux bacs noirs.
L'âne Léon porte les sacs poubelles dans ces deux bacs noirs.
Crédit : Pierre Collas

Un service qui plaît aux habitants

Mais ce service n’est pas gratuit, et pour rentabiliser cette initiative, François a trouvé un système assez simple, encore fallait-il y penser. "Les gens achètent des sacs poubelles dans lesquels est inclus le service de ramassage. Il y a des sacs poubelles pour les ordures ménagères et il y a des sacs poubelles pour les ordures recyclage", précise-t-il.

Les sacs sont vendus 20 euros les 10. Pour le moment, une dizaine de foyers profitent des services de l’âne. François estime qu’il faudrait 20 à 30 clients pour atteindre un équilibre.

En attendant, l’initiative plaît déjà aux habitants. "C'est très bien pour les personnes de mon âge", reconnaît Simone 92 ans. Et ce qui lui plaît, "c'est l'âne surtout".
 
L’initiative de François est privée, ce qui n’empêche pas les autorités publiques de la soutenir. La gestion des ordures a changé au cours du temps. "Il y a un peu plus de 20 ans, les ordures étaient ramassées chez tous les habitants. Le comité de commune a développé le concept de ramassage au conteneur et non pas aux portes des habitants. Donc il n'y a plus de ramassages en ville", rappelle Denis Ferté, le maire de Saint-Antonin-Noble-Val. 

L'âne répond à un réel besoin

L’âne et son maître répondent donc à un réel besoin. D’ailleurs ils ne passent pas inaperçus. Frédérique est aide à domicile. Elle vient de traverser la rue pour aborder François et Léon :"J'ai vu passer monsieur avec son âne et j'en ai entendu parler. En effet, cela peut clairement intéresser les personnes âgées".

Après une grosse heure de tournée dans le village, François jette les sacs dans les conteneurs. Il est temps de ranger le matériel, et pour Léon de retrouver son pré.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/