1 min de lecture Mémoires

Tarn-et-Garonne : l'agrandissement d'une porcherie sur un ancien camp d'internement fait débat

Le projet d'extension d'une porcherie dans le Tarn-et-Garonne sur l'ancien camp de Septfonds ne passe pas pour certains habitants. Ils veulent défendre la mémoire de ce lieu où ont été internés des réfugiés espagnols et des prisonniers juifs pendant la guerre.

Des cochons dans une porcherie (illustration)
Des cochons dans une porcherie (illustration) Crédit : AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
Journaliste RTL

"Non à l'extension de la porcherie." Dans le Tarn-et-Garonne, des habitants de Septfonds s'opposent à l'extension d'une porcherie. Elle prendrait place sur le site d'un ancien camp d'internementexplique France 3 Occitanie.

Créée après la Seconde Guerre mondiale, l'exploitation agricole est installée sur l'ancien camp de Septfonds. Un camp où ont été internés entre 1939 et 1945, des réfugiés espagnols fuyant la dictature de Franco, puis des juifs avant leur déportation vers les camps nazis.

Aujourd'hui, il ne reste du camp de Septfonds qu'un mémorial et un cimetière. L'extension de la porcherie, déjà agrandie en 1994, doit permettre d'y élever près de 6.000 porcs par an.

La mairie et le préfet ont validé le projet

Une pétition a été lancée en ligne pour protester contre l'extension de la porcherie, craignant aussi de potentielles nuisances environnementales pour le village. Les opposants continuent de se mobiliser, même si le conseil municipal de Septfonds et le préfet du Tarn-et-Garonne ont donné leur accord au projet.

À lire aussi
Tarn-et-Garonne
Tarn-et-Garonne : l'âne Léon ramasse les poubelles des habitants d'un village médiéval

"Tout doit être fait dans le respect de chacun", tempère Jacques Tabarly, le maire de la ville, dans La Dépêche. Il assure avoir "demandé que soit respecté le périmètre du camp", pour préserver la mémoire du camp de Septfonds.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mémoires Exploitations agricoles Agriculture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants